In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

  • Prévenir et Gérer Les Risques
  • Claas Kirchhelle
Cornel ZWIERLEIN. - Der gezähmte Prometheus. Feuer und Sicherheit zwischen FrüherNeuzeit und Moderne. Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht, 2011, 433 pages.

Dans Der gezähmte Prometheus. Feuer und Sicherheit zwischen Früher Neuzeit und der Moderne, Cornel Zwierlein montre comment la maîtrise à la fois des causes et des conséquences des risques d’incendie urbain a joué un rôle important dans l’émergence des sociétés de prévention modernes.

Publié par Vandenhoeck & Ruprecht en 2011, cet ouvrage est divisé en sept parties comportant 24 chapitres et sous-chapitres. Après une introduction qui s’appesantit sur les sources et l’état actuel de la recherche, la première partie est consacrée aux risques dans le monde pré-moderne. À propos de l’essor des assurances maritimes et de leur légitimation au travers de la théologie chrétienne et de la loi romaine, Cornel Zwierlein évoque des « artifices comptables » mercantiles conçus pour rapprocher des distances spatiales et non temporelles. Malgré la nouvelle terminologie applicable au risque et aux nouveaux instruments tels que les polices et primes d’assurance, les assurances de l’époque pré-moderne manquaient de perspectives d’avenir (Zukunftsausrichtung). A contrario, la croissance rapide des assurances incendie vers 1700 a été un élément déterminant pour le développement d’un mode de pensée prospective dans les sociétés du début de l’ère moderne.

Dans la troisième partie, Cornel Zwierlein décrit la réalité des incendies ainsi que leur perception. Il compare les embrasements des villes d’Europe au début de l’ère moderne aux catastrophes nucléaires impossibles à assurer. Après avoir analysé [End Page 207] 8 200 incendies urbains en Allemagne et en Autriche, l’auteur traite du fossé (le fire gap) qui sépare les villes pré-modernes facilement inflammables des villes modernes. Selon lui, le nombre d’incendies dans les villes allemandes a commencé à baisser avec l’apparition des premières assurances incendie au cours du XVIIIe siècle. Le déclin des risques d’incendie était le reflet de nouvelles stratégies militaires ainsi que de l’évolution des infrastructures urbaines et de la police des incendies. En ce qui concerne ce dernier point, les jeunes États territoriaux comme la Prusse ont progressivement pris le pas sur les anciennes villes libres comme Cologne. Vers le milieu du XVIIIe siècle, les penseurs des Lumières ont commencé à appliquer des « méthodes scientifiques » pour combattre les risques d’incendie. Cependant, il était relativement fréquent que ces penseurs se contentent de recycler des pratiques vernaculaires bien établies.

Dans le même temps, les réponses culturelles aux situations d’urgence consécutives aux incendies ont également évolué : s’appuyant sur l’étude de sermons en rapport avec ce sujet, Cornel Zwierlein montre que les interprétations séculières des incendies catastrophiques ont commencé à émerger au XVIIIe siècle. Tout en continuant à se référer à la colère de Dieu, les ecclésiastiques sont devenus des agents de la production de sécurité séculière, qui exhortaient leurs paroissiens à adhérer à leurs théories en matière d’incendie. S’appuyant sur une analyse des représentations picturales des incendies, Cornel Zwierlein constate l’émergence d’une nouvelle catégorie esthétique de figuration des catastrophes. En rupture avec les procédés stylistiques établis, les artistes mettaient en exergue l’expérience brute et traumatisante de l’incendie interprété comme un bouleversement de la normalité.

Dans la partie suivante, l’auteur analyse Londres et Hambourg en tant que laboratoires de nouveaux systèmes de sécurité. Vers la fin du XVIIe siècle, les deux villes ont mis au point deux formes très différentes d’assurance incendie. À Londres, le Grand incendie de 1666 et la révolution financière qui a suivi ont vu éclore dans le pays des compagnies d’assurances incendie fondées sur le profit comme la Sun Insurance. À l’opposé, la General-Feuer-Cassa de Hambourg, créée en 1676, était une instance municipale centralisée (obrigkeitliche...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 207-210
Launched on MUSE
2014-12-09
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.