In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

lbts HENRI MITTERAND 'NATURALISME PAS MORT" Ce travail est exemplaire. Publie dans une serie qui compte deja plusieurs ouvrages sur Ie Naturalisme, il servira de guide pour I'equipe qui prepare a Toronto, en liaison avec une equipe parisienne, I'edition critique de la Correspondance generale d'Emile Zola. Bard Bakker a dechiffre et etabli Ie texte des 229 lettres ecrites par Paul Alexis (1847- 1901) a son ami Emile Zola, entre 1871 et 1900. Chacune des lettres est assortie de notes tr~s precises, tres detailIees, dont l'ensemble fournit une veritable encyclopedie du mouvement naturaliste franc;ais: ecrivains, journalistes , amis et adversaires de Zola, joumaux, campagnes, episodes dramatiques au comiques, echos de I'edition et des theatres, etc. Une introduction biographique tres eiegante, une bibliographie, un tableau chronologique de I'reuvre d'Alexis, une breve anthologie de ses articles, une liste des etudes de reference et un index completent l'ouvrage, qui forme ainsi a la fois une chronique etonnamment vivante, par Ie texte des lettres, et un ouvrage de reference indispensable, par I'appareil documentaire qui l'accompagne. On aurait beaucoup de peine a prendre Bard Bakker en flagrant delit d'insuffisance. II a tout retrouve, de ce qui est necessaire pour eclairer ces Iettres. Et pourtant, elles fourmillent tellement d'allusions, de noms, d'anecdotes, de 'petits cancans' (Ie mot est de Zola lui-meme, cite par Bard Bakker), que la tache etait tres difficile. Tout au plus pourrait-on chicaner I'Editeur sur Ie parti qu'il a pris de respecter absolument l'orthographe fantaisiste d'Alexis, ce qui conduit parfois ades incertitudes (un seul exemple: Buzenal, pour Buzenval, dans la lettre du 19 mai 1875, est-ce faute du scripteur au faute de l'imprimeur?). Mais on repondra aussitet que cette fantaisie meme dans la ponctuation et I'orthographe, ce debraiUe epistolaire, caracterisent la spontaneite du personnage, et aussi la franche et libre camaraderie qui I'unit a Zola. 'Gras ga~on maladroit et channant,' disait de lui Edmond de Goncourt. Atteint de 'zolite chronique,' raille un autre. Incorrigible gaffeur, en tout cas, comme on Ie voit dans Ie recit de ses demeles avec ses confreres, et avec les directeurs de joumaux. Mais Paul Alexis, plus que tout autre des 'petits naturalistes,' fut un esprit libre. Huysmans, Ceard, Hennique, Rod, chacun asa fa~on, etaient des gens prudents. Alexis ecrivait dans Le en du peuple, de Valles, se montrait avec Jules Guesde, ferraillait aux cotes de Zola dans l'affaire Dreyfus, ne se souciait ni de la fortune, ni du qU'en-dira-t-on. Peut-etre Bard Bakker aurait-il pu s'interesser un peu plus longuement it l'arrestation d'Alexis en novembre 1875, pour sa pretendue participation a Ia Commune: l'auteur de Madame Meuriot etait fiche comme 'joumaliste radical'; I'episode en dit long sur Ie climat de surveillance policiere qui regnait encore l'annee meme au se fondait la Troisieme Republique. Et pourquoi ses 'petits amis naturalistes' tenaient-ils Alexis adistance? Etait-ce seulement par jalOUSie pour son intimite avec Zola? Bard Bakker pose clairement la question. On pourrait pousser plus loin l'enquete, et montrer que Ie groupe de Medan, en apparence uni sur Ie terrain esthetique, fut tres tot divise sur Ie plan politique et ideologique: d'ou les·'Naturalisme pas mort': Lettres inMites de Paul Alexis aEmile Zola, 1871-19°0, presentees et annotees parB.H. Bakker. Toronto: University of Toronto Press 1971. PP'X, 608. $17.50 TANQUAM EXPLORATOR 169 separations ulterieures, entre Huysmans et Zola, puis entre Ceard et Zola tandis qu'Alexis restait fidele jusqu'a 1a mort. Le premier biographe de 201a fut un romancier et un nouvelliste peu fecond, trap nonchalant, trap boh~me, et peut-etre aussi sans grande invention narrative . Mais sa plume dejoumaliste est une des meilleures de I'epaque. Les extraits publies par Bard Bakker en foumissent la preuve: il rapportait avec couleur et esprit, et jugeait avec finesse et luddite. Ses chroniques fourmillent de portraits, enleves a la maniere de ses amis, les peintres impressionnistes. Bard Bakker devrait un jour les publier integralement. Elles donneraient vie it notre connaissanee du Naturalisme, qui est encore trap empetree...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 168-169
Launched on MUSE
2015-07-01
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.