Abstract

In recent years Ontario’s local electrical utilities, encouraged by the provincial government, have merged such that the number of utilities has been reduced from over 300 in the 1990s to 74 in 2011. This article examines the determinants of utility costs with a focus on whether larger utilities are more cost-effective than smaller ones. Based on the latest data, we find that costs decrease, although this is not statistically significant, up to 165,000 customers. Beyond 400,000 customers, significant cost increases are encountered, and therefore mergers beyond this size should not be allowed.

Abstract

Au cours des dernières années en Ontario, incités à le faire par le gouvernement provincial, de nombreux services d’électricité locaux ont fusionné, et leur nombre est ainsi passé de 300 dans les années 1990 à 74 en 2001. Dans cet article, nous examinons les déterminants des coûts des services publics et nous nous demandons si des services de plus grande taille sont plus efficients que les plus petits. En utilisant les données les plus récentes, nous montrons que les coûts décroissent, mais de façon non statistiquement non significative, jusqu’à 165 000 clients. Au-delà de 400 000 clients, nous observons des augmentations de coûts significatives, et, par conséquent, nous alléguons que les fusions ayant comme conséquence de créer des services de cette taille ne devraient pasêtres permises.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-9917
Print ISSN
0317-0861
Pages
pp. 283-291
Launched on MUSE
2014-09-05
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.