restricted access Sentencing Aboriginal Offenders: Law, Policy, and Practice in Three Countries
Abstract

La « surreprésentation » statistique des Autochtones au sein du système de justice pénale (notamment les prisons) au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande n’est pas mise en doute. La détermination de la peine est souvent perçue comme un moment au sein du système de justice pénale lors duquel le problème de surreprésentation des Autochtones pourrait être abordé. Au cours des vingt dernières années, il y a eu d’importantes discussions au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande afin de déterminer si l’aboriginalité d’une personne devrait être prise en compte lors de la détermination de la peine et, si oui, comment. L’examen et la comparaison des trajectoires de ces débats dans les trois pays au cours des vingt dernières années—en matière de dispositions législatives, de décisions judiciaires et de pratiques de détermination de la peine—suggèrent que, bien que le problème de surreprésentation ait été perçu de la même manière, les réponses en matière de détermination de la peine ont varié d’une nation à l’autre. Par contre, elles ont toutes échoué à réduire les taux d’emprisonnement autochtone.


pdf