In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • PME et grandes entreprises en Europe du Nord-Ouest, XIXe-XXe siècle : activités, stratégies, performances by Jean-François Eck et Michel-Pierre Chélini (dir.)
  • Jean-Luc Mastin
Jean-François Eck et Michel-Pierre Chélini (dir.). - PME et grandes entreprises en Europe du Nord-Ouest, XIXe-XXe siècle : activités, stratégies, performances. Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2012, 334 pages.

Ce livre regroupe seize contributions au programme EMERENO (Efficacité entrepreneuriale et mutations économiques régionales en Europe du Nord-Ouest – continentale – de 1750 à 2000), dirigé par Jean-François Eck (Université de Lille 3), soutenu par l’Agence nationale de la Recherche, et qui a associé plusieurs universités de France du Nord et de l’Est, de Wallonie, du Luxembourg et de Rhénanie entre 2008 et 2011. Elles sont précédées d’une double introduction. Une réflexion méthodologique menée par Jean-François Eck sur la notion d’« efficacité entrepreneuriale », peu évidente mais préférée à celle de « performance managériale » mesurée par les sciences de gestion – et variable selon les intérêts en jeu : actionnaires, clients, salariés, environnement –, pose différentes questions : quels critères retenir pour définir l’efficacité d’une entreprise (longévité, croissance, rentabilité, compétitivité…) ? À quel niveau d’analyse l’évaluer (micro, méso, macro) ? Quels sont ses facteurs ? Comment la taille de l’entreprise joue-t-elle (voir Michel Lescure sur les performances des PME dans les années 1920) ? Existe-t-il des modèles régionaux d’efficacité ? En réponse, la synthèse de Michel-Pierre Chélini met en exergue la combinaison variable de trois facteurs ou plutôt arbitrages – la taille (en fait, la coordination par le marché ou la hiérarchie) ; l’innovation ; la spécialisation ou la diversification –, auxquels s’ajoute l’interaction entre l’entreprise et son environnement, en [End Page 171] particulier social et politique. L’ouvrage est divisé en trois parties : « Concentration et dualisme » ; « La prévalence des PME » ; « Espaces et environnement de l’entreprise : État, collectivités territoriales, acteurs locaux ».

Les objectifs étaient ambitieux. À la problématique, large, beaucoup des monographies d’entreprises et exemples régionaux ne se soumettent pas assez explicitement. L’ouvrage offre néanmoins une bibliographie abondante et actualisée, en particulier dans les notes de bas de page. L’approche interdisciplinaire assume certes l’absence de mesure comptable de la performance, mais évite (de ce fait ?) une analyse du financement des firmes et de leurs relations au système financier régional aussi bien que national. De même, les rapports des firmes au droit et aux institutions juridiques sont peu évoqués. La perspective comparative ne permet pas vraiment de répondre à la question des modèles régionaux d’efficacité, mais donne lieu à d’intéressantes analyses sur les logiques croisées des différents acteurs (firmes, institutions consulaires, pouvoirs politiques) dans la reconversion des vieux bassins industriels, en particulier des bassins miniers de la Ruhr et du Nord-Pas-de-Calais dans les années 1960 et 1970.

Ce thème permet de réfléchir sur les rapports des entreprises au pouvoir politique du local au national. Dans les opérations de reconversion, l’efficacité entrepreneuriale n’est autre que la capacité à obtenir le maximum de subventions publiques. Ce que remarque Jean-François Grevet pour l’implantation de l’automobile dans le Nord-Pas-de-Calais vaut aussi pour le repli du secteur minier et la diversification dans la Ruhr (Stefan Goch). Mais l’interaction entre les entreprises et le politique est différente : dans le Pas-de-Calais, le volontarisme des syndicats intercommunaux a deux limites, l’une tenant aux stratégies propres à chaque firme, l’autre à une nécessaire politique concomitante de l’État en matière de logements et de formation (Jean Vavasseur-Desperriers) ; dans la Ruhr, la cogestion et les réseaux politiques et syndicaux d’un SPD durablement implanté ont été des structures de concertation qui ont facilité la reconversion (Stefan Goch). Mais les aides de l’État peuvent également...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 171-173
Launched on MUSE
2014-06-10
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.