In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Clochemerle ou république villageoise ? La conduite municipale des affaires villageoises en Europe, XVIIIe-XXe siècle by Laurent Brassart, Jean-Pierre Jessenne et Nadine Vivier (dir.)
  • Cholé Gaboriaux
Laurent Brassart, Jean-Pierre Jessenne et Nadine Vivier (dir.). - Clochemerle ou république villageoise ? La conduite municipale des affaires villageoises en Europe, XVIIIe-XXe siècle. Villeneuve-d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2012, 356 pages. « Histoire et civilisations ».

Alors que la réflexion sur la citoyenneté tend à délaisser l’échelon national au profit d’entités plus étendues, inter- ou transnationales, Laurent Brassart, Jean-Pierre Jessenne et Nadine Vivier rappellent opportunément le rôle essentiel de la commune dans l’apprentissage de la démocratie. La question est ancienne. Née avec la Révolution française, elle a depuis fait couler beaucoup d’encre. Le village remplit-il la fonction assignée par Tocqueville aux communes, ces « écoles primaires » de la liberté (p. 15) ? Les discussions, comme j’ai tenté de le montrer ailleurs pour la France de la seconde moitié du XIXe siècle, ne sont pas dénuées d’arrière-pensées politiques, où se mêlent étroitement préférences idéologiques et préoccupations stratégiques2. L’intérêt des contributions rassemblées dans Clochemerle ou république villageoise ? réside dans la mise à distance de ces représentations contradictoires et conflictuelles, exposées ici à l’épreuve des réalités villageoises.

L’entrée retenue — c’est la seconde originalité de l’ouvrage — n’est pas la politisation des villageois, déjà bien étudiée, mais, comme le titre l’indique, les municipalités, [End Page 157] instituées dans la plupart des pays européens à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle. Trop souvent négligés, la nature des affaires confiées aux édiles et le type de gestion qu’ils exercent comptent en effet autant que l’élection dans l’évaluation des vertus politiques de la commune.

Prendre au sérieux l’hypothèse tocquevillienne impliquait en outre une approche renouvelée du village, longtemps analysé par l’histoire rurale comme un espace relativement fermé. L’objectif est exposé par Jean-Pierre Jessenne et Nadine Vivier dans le premier chapitre : pour mesurer la capacité du village à se faire école de la démocratie, il faut en examiner les affaires dans leurs interactions avec des processus qui le dépassent largement et qui conditionnent, aux niveaux régional, national ou même européen, l’intégration sociale et l’accès à la citoyenneté.

La dimension comparatiste est en outre affirmée, dans la perspective d’ « une histoire européenne de la commune rurale » (p. 21). Cette dernière, écrivent les auteurs, « participe bien d’une histoire à la fois des différents États-nations, mais aussi de l’Europe, non seulement parce que le village fut longtemps le cadre collectif de la majorité des Européens, mais aussi parce que le rapprochement des rôles et statuts qui lui furent conférés permet d’interroger les manières d’organiser les territoires, d’administrer leurs habitants et donc de vivre ensemble » (p. 22).

Le projet, on le voit, est prometteur. Mais les résultats sont peu lisibles à première vue. Ce qui ressort en effet de la lecture des contributions, c’est d’abord le sentiment d’une diversité irréductible des cas nationaux ou régionaux abordés, dont la comparaison est d’autant plus difficile que les réalités communales varient. Quoi de commun par exemple entre la commune française d’Echourgnac (Dordogne) étudiée par Corinne Marache (autour de six cents habitants au XIXe siècle) et le municipe espagnol de Murcie qu’examine María Teresa Pérez Picazo (autour de quatre-vingt mille habitants) ?

Tentons néanmoins ici de faire émerger de la confrontation de ces objets singuliers quelques enseignements fondamentaux. Le premier se forme au contact des contradictions régulièrement évoquées dans les contributions entre les progrès de la centralisation et les espoirs décentralisateurs, entre les missions de...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 157-159
Launched on MUSE
2014-06-10
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.