Abstract

Research on refugees and asylum seekers often focusses on the fraught and complex relations between homelands or nations of origin, and the new home or country of refuge, and asks important questions about the meaning(s) of home and its relationship to practices of identity, space, and belonging. The Canadian refugee determination system, however, requires a narrative where Canada plays the role of the “liberation nation.” For sexual orientation and gendered identity (SOGI) refugee claimants, this narrative focusses on homo/transphobia in their former home spaces, and movement towards a new national homeland where their sexual or gendered orientation is accepted and protected. In interviews with SOGI refugee claimants in Toronto, the “migration-to-liberation nation” narrative is articulated by most claimants, which may be due in part to their investment in articulating a narrative that meets homonormative definitions of SOGI refugee identity produced in and through the refugee determination system. Despite the possibly strategic claim to be grateful for a new home where one’s gendered or sexual orientation is accepted and protected, most interviewees also continue to communicate with friends and family in their countries of origin and have intense, complex feelings about their former homeland(s). This essay explores these diverse discourses, experiences, and meanings of home for SOGI refugees; it argues for a fluid conceptualization of homing that recognizes simultaneous, complex attachments to multiple homes constituted across transnational fields and resists homonormative discourses that forge privileged chains of attachment between nation, desire, and identity.

Abstract

La recherche sur les réfugiés et les demandeurs d’asile porte souvent sur les relations difficiles et complexes entre le pays ou la nation d’origine et le nouveau pays ou la nouvelle résidence des réfugiés. Elle pose aussi souvent des questions importantes sur ce que représente une résidence et comment celle-ci influe sur l’identité, l’espace et l’appartenance. Le système canadien de détermination d’un réfugié insiste sur une définition dans le cadre de laquelle le Canada joue le rôle de « nation libératrice ». Pour les personnes qui demandent un refuge pour des raisons liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre, cette définition vise l’homophobie ou la transphobie dans l’ancien lieu de résidence et le déplacement vers une nouvelle résidence nationale où leur orientation sexuelle ou leur identité de genre est acceptée et protégée. Lors d’entrevues effectuées avec de tels réfugiés à Toronto, la définition de « migration vers la nation libératrice » est exprimée clairement par la plupart des réfugiés, ce qui peut être attribuable en partie à leur tendance à fournir une définition homonormative de l’identité d’une personne demandant un refuge pour des raisons liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre qui correspond à la définition fournie par le système de détermination d’un réfugié. Malgré la demande éventuellement stratégique des réfugiés qui apprécient une nouvelle résidence où leur orientation ou identité sexuelle est acceptée et protégée, la plupart de ces réfugiés continuent de communiquer avec leurs amis et les membres de leur famille dans leur pays d’origine et ont des sentiments complexes et intenses vis-à-vis leur ancienne résidence. Le présent article explore ces différents récits, expériences et définitions de la résidence pour les personnes demandant refuge en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre. L’article défend une conceptualisation plus souple de la notion de résidence qui reconnaît des liens simultanés et complexes avec plusieurs résidences couvrant un espace transnational et résiste à la définition homonormative qui encourage la formation de chaînes d’attache privilégiées entre la nation, le désir et l’identité.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0251
Print ISSN
0021-9495
Pages
pp. 132-152
Launched on MUSE
2014-05-29
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.