In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • La marchandisation de Dieu. L’économie religieuse by Lionel Obadia
  • Andrée-Ann Métivier
Lionel Obadia, La marchandisation de Dieu. L’économie religieuse, Paris : CNRS Éditions, 2013, 249 pages.

L’ouvrage de Lionel Obadia trace les grandes lignes d’un champ théorique émergent, soit celui de l’économie religieuse. Il contribue ainsi à sa constitution en discipline académique en incorporant dans son étude à la fois une synthèse théorique des rapports entre l’économie et la religion, objet d’étude de l’économie religieuse, et les linéaments de la méthode analytique de ce champ.

L’auteur entame ses réflexions en contextualisant la pertinence de son entreprise. Il présente d’abord un ensemble de constats et d’interrogations portant sur les multiples expressions du rapport entre économie et religion dans nos sociétés contemporaines (et pas seulement occidentales). On passe ainsi de l’exemple de la participation du Dalaï-Lama en 2002 à un regroupement à Londres des plus influents banquiers du monde, à celui de la nomination d’un homme d’affaire à la tête d’une Église. Dans ce contexte, plutôt que de laisser le champ des études du religieux à la science économique – laquelle peine à rendre compte de certains éléments cruciaux pour une meilleure compréhension de ceux-ci – ou encore à la religion elle-même – ce qui écarte d’emblée l’analyse critique de ses propres aspects économiques – l’économie religieuse est une discipline qui permettrait de prendre pour objet la religion à la lumière de l’économie, comprise comme réalité anthropologique plutôt que comme réalité en soi.

L’exercice de la « méthode » de l’économie religieuse dé-bute, dans le premier chapitre, par l’analyse de la religion au [End Page 250] prisme de l’économie. L’auteur remarque que les « Églises font la promotion de leurs “produits” ». Le monde religieux semble se convertir en “marché” » et même, dit-il, « les croyants apparaissent désormais comme des « consommateurs » de religion » (p. 23). Obadia dresse un portrait des différents auteurs qui se sont penchés sur ces rapports et les transformations sociohistoriques qui les concernent.

Avec le même souci de rendre compte de différents points de vue théoriques et historiques, Obadia présente, dans le deuxième chapitre, l’émergence du champ de l’économie religieuse et ses conquêtes théoriques propres. Il accorde une attention particulière, non seulement dans ce chapitre mais dans l’ensemble de l’ouvrage, à la justesse du vocabulaire et du champ lexical ainsi qu’à la précision conceptuelle des termes que l’on utilise aujourd’hui pour mettre en rapport économie et religion. On distingue ainsi l’économie religieuse de l’économie dans la religion, et vice versa; de l’économie et la religion et de l’économie comme religion. La visée de l’économie religieuse serait plutôt de comprendre le religieux (ses dynamiques, ses institutions, les comportements religieux, etc.) à partir de l’économie conçue comme approche et modèle (modèle économiste inspiré de la science économique et de l’économie politique) plutôt que comme réalité postulée comme a priori.

Dans les chapitres suivants, l’auteur cherche à suivre la dynamique de la constitution des rapports entre religion et économie à la fois dans les discours (populaires autant que savants), les représentations et les actions sociales. On s’aperçoit alors que ces rapports sont de différents ordres. Dans certains cas, ils sont d’ordre métaphorique, alors que dans d’autres cas, il s’agit plutôt d’une analogie au niveau de leur dynamique interne, de leur morphologie ou de leur vocabulaire; de la régulation de l’un par l’autre; de l’association ponctuelle entre ses protagonistes respectifs; de l’analogie des effets produits par deux domaines d’activités et des techniques utilisées, etc.

L’insistance mise sur la multiplicité des types de liens entre économie et religion s’inscrit dans cette visée de ne pas conclure à l’existence d’une simple identité entre ces deux réalités. Autrement dit, il importe pour bien comprendre ce champ...

pdf

Additional Information

ISSN
2292-3586
Print ISSN
0003-5459
Pages
pp. 250-251
Launched on MUSE
2014-05-14
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.