Abstract

La représentation de Toussaint Louverture, dans la pièce éponyme de Lamartine, met en œuvre les traits symboliques d’un grand chef marron. L’identification du héros à cette figure de l’émancipation se manifeste par son vaillant état d’esprit, ses origines nobles, son autoreprésentation religieuse et organique, ses méthodes de résistance et son usage stratégique des lieux. L’évolution guerrière de Toussaint et sa performance marronne anticipent l’esprit postcolonial, d’un côté, par la valorisation spectaculaire de la subjectivité que le drame négrophile met en scène, et, de l’autre, par une écriture épique et des processus de mémorisation qui seront déterminants pour les littératures francophones.

pdf

Additional Information

ISSN
1536-0172
Print ISSN
0146-7891
Pages
pp. 190-205
Launched on MUSE
2014-05-09
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.