Abstract

Désincarné, le sujet de conscience devient l’espace de résonance, l’oreille attentive, le regard séduit et perméable qui se laisse traverser par des mots qui tentent de trouver leur place, de combler un vide, un manque ou un silence. Les mots d’Ici, livrés à leur énergie originelle, figurent ainsi des agents qui suggèrent des scènes, suscitent des images, déclenchent des actions ou des sonorités inopinées. Mais, si regarder, ou prospecter ce mouvement, c’est déjà se laisser envahir, disparaître sous l’effet incantatoire des mots, le sujet de conscience, support de cette dynamique scopique, ne disparaît toutefois pas pour effacé qu’il soit.

pdf

Additional Information

ISSN
1931-0234
Print ISSN
0014-0767
Pages
pp. 138-149
Launched on MUSE
2014-03-07
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.