In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • La politique sans en avoir l'air : aspects de la politique informelle, XIXe-XXIe siècle by Laurent Le Gall, Michel Offerlé, François Ploux
  • Ingrid Hayes
Laurent Le Gall, Michel Offerlé, François Ploux (dir.). - La politique sans en avoir l'air : aspects de la politique informelle, XIXe-XXIe siècle. Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2012, 416 pages.

Il s'agit d'un recueil de contributions produites dans le cadre d'un colloque qui s'est déroulé à Lorient en 2009. Il plonge le lecteur dans le passionnant sujet des diverses modalités de la politisation (ou non) des acteurs et groupes sociaux, sur un vaste champ chronologique qui va des débuts de la politique formelle incarnée par l'avènement du suffrage universel et l'apprentissage qu'en font les néo-citoyens jusqu'à une période récente, davantage marquée par un éloignement des citoyens de la politique formelle voire de la politique tout court. Il est d'ailleurs notable que, pour l'essentiel, les contributions portent sur le début (l'apprentissage vs la disparition de certaines pratiques qui ont soit précédé soit accompagné l'apprentissage) et la fin (la mise à distance, mais aussi la recherche des formes récentes de politisation/dépolitisation/repolitisation) de la période considérée.

Les organisateurs du colloque préviennent d'emblée : il n'est pas dans leur projet d'élaborer une nouvelle catégorie normative, mais plutôt d'inciter à un changement de focale. Au lieu de n'aborder la politique que sous l'angle des cadres et pratiques institutionnels et formalisés en demeurant, pour l'essentiel, dans la sphère électorale, le prisme de l'informalité invite à requalifier les phénomènes de politisation qui demeurent aux marges du champ politique reconnu comme tel. Il s'agit des formes, des pratiques, des activités, des expressions qui, faute de bénéficier d'une reconnaissance et d'une légitimité de la part des prescripteurs et des agents les plus influents du champ, sont rejetées en dehors de ce champ quand bien même elles participent, pleinement ou accessoirement, à sa constitution. Cette définition ouvre potentiellement vers des objets de recherche très divers, qui permettent de contribuer à l'enrichissement de la notion elle-même. Cela occasionne parfois - mais c'est la règle du genre - un certain flou de la notion au fil des contributions, à commencer par le passage constant de l'usage ou de l'instrumentalisation de l'informel par les dominants à sa pratique par les dominés. Le découpage en quatre parties opère une mise en cohérence de l'ensemble et, nonobstant la densité conceptuelle des introductions, facilite beaucoup la lecture. Le premier ensemble de contributions porte sur ce qu'il existe d'informel au cœur même des pratiques institutionnelles. La deuxième partie rassemble des objets dont le point commun est d'être disqualifiés par les tenants de la pratique politique dominante. La troisième reprend le titre de l'ouvrage et évoque des formes de dévoilement du politique dans des pratiques ordinaires ou dans des lieux cachés de la politique, y compris le quotidien, le privé et le familial. Une quatrième partie explore les frontières du politique, c'est-à-dire les frontières entre politique institutionnelle et politique informelle.

Dans certaines contributions, le propos vaut davantage par sa portée conceptuelle ou les perspectives qu'il ouvre que comme démonstration appuyée sur un corpus de sources bien établi. Ainsi, Jay Rowell tente de penser l'informalité politique dans un espace aussi formalisé et contrôlé que celui de la RDA, pris comme cas limite. Ce faisant, il livre des réflexions fécondes sur ce que les prescripteurs en politique sont en mesure ou non de percevoir des pratiques informelles des destinataires de leurs prescriptions, avec une attention rigoureuse portée au lexique utilisé. Il propose aussi d'examiner les logiques informelles qui traversent les institutions formelles, notamment les logiques de cooptation qui sont inscrites dans le fonctionnement institutionnel tout en contrevenant aux...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 132-134
Launched on MUSE
2013-09-20
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.