In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

SCIENCES HUMAINES 469 chanter, c'est (aussi) «ecrire» dans les limites de ce qu'« ecrire» a signifie a differentes epoque5 au Canada. Qui plus est certains poemes des volumes 9 et 10 des TPCF (pour nous limiter aces deux volumes) portent trace d'un au-delade la simple fonction utilitaire du langage. Certes, je ne cherche nuUement arevaloriser des dizaines de poemes lourdement didactiques , pesamment ideologiques, ala remorque d'une rhetorique empruntee . Toutefois, pour ce qui est d'ecrire, notre epoque peut-elle, de fac;on 5i categorique, faire la le~on au passe? Je retis plusieurs poetes quebecois contemporains; ils ecrivent (selon la conception dominante de l'ecriture dans les annees soixante, soixante-dix au quatre-vingt), mais Us imitent, racontent, prechent, se plaignent aussi. Tout cela evidemment ala sauce poetique des dernieres decennies: prechi-precha nationaliste, marxisme, formalisme. La comparaison entre les deux editions (1981, 1986) de La poesie quebecoise des origines anos jours, de Mailhot et Nepveu, se veut une autre preuve que Ie jugement litteraire est chose fort discutable et conditionnelle. Un ecart de cinq ans apeine a donne lieu aune redistribution marquee des roles et des satisfecit. De fait, trente-trois poetes ont re~u leur conge dont Marie-Claire Blais, Fran~oise Bujold, Cecile Chabot, William Chapman et Benjamin SuIte. Qu'est-ce a dire? Que ces poetes correspondaient aun certain horizon d'attente au debut de la decennie qui n'etait deja plus Ie meme en 1986? Que leurs poemes «etaient ecrits» en 1981, mais qu'ils ne l'etaient plus en 1986? Le plus grand merite peut-etre des Textes po8iques du Canadafran~ais est de nous rappeler (au de nous apprendre) que la poesie quebecoise possede tID arriere-pays beaucoup plus complexe qu'il n'y paraH. Qu'il ait ete par moments fortement (voife uniquement) fa~onne par des enjeux ideologiques ou Ia poesie ne trouvait guere son compte, ne devrait pas nous empecher d'en apprecier la geographie incertaine et les contours hasardeux.« Le flot du Saint-Laurentsemble une voix qui pleure », a ecrit Cremazie. Cet immense vers, que Pierre Perrault et Gatien Lapointe auraient pu faire leur, ne peut-il constituer une passerelle entre deux ages (poetiques), celui des commencements et celui des recommencements ? Que Ie deuxieme age n'occulte pas Ie premier dont il est, qu'il Ie veuille ou n-on, redevabJe. (ROBERT YERGEAU) Ringuet, Le camet du cynique. Edite par Jean Panneton et Francis Parmentier Montreat Guerin, 85 p. Le jotlrnal de Ri11guet. Edite par Jean PaIUleton et Francis Parmentier Montreal, Guerin, 334 p. Ringuet cet inconnu? Voila la question. Et pourtant, Jean Panneton et Francis Parmentier, les editeurs de ces deux ceuvres de Ringuet (pseudonyme du Dr Philippe Panneton), peuvent de nos jours affirmer avec raison 470 LETTRES CANADIENNES d'ceuvres litteraires quebj::!CC~lSE~S de I'entre-deux guerres ant connu un retentissernent aussi que Trente «De ce roman, me dernandait un etudiant a recornmandais la lecture. est ce roman, c'est« Le nom de I"""",.,..,,.,.......,............,_'-." IJ a]rmientler est sarti de la memoire collective Estes des queStl0I1S communs, attentivement. En d'autres mots, ceUe 1"'l"1t"lf'"'fll0 que ces deux textes les Pour bien mesurer, travaux de Panneton sont incontournables et tout l'excellente dans l'edition savante themes au de reflexions Dhlloi SophlQl Dans sa dixieme relle)(lon 1"''(1"1.... ,,..,,,'0» serait un « faux cynique» et de de « Au fond H, il ». prlogreE;Se 1a lecture de ce I'on decouvre dans sa fonnation. Il est un mC)Q€:rnlc, car neu[--on sans I"Il111r'\";l't;;),« reflexions et maximes» songeons ca1:egOtlles. Pour arriver a ce lpIlat)etllqLLennelltetnous L'inten?t d/un tel idees. n y a a avec un brill ~..".~..".....'-', Hles aborde avec sagesse. II est 1'\1'"'''''''',,,,,,,. eu:rot:>een. C'est ainsi I'on ceUe J,Jg,llUJll, en 1939, SCIENCES HUMAINES 471 pour Ringuet, ce n'etait pas un masque ou un jeu, mais I'expression de sa nature profonde. 11 est heureux que Guerin, qui a lui aussi de la suite dans ses idees et ses projets, ait accepte de faire paraitre un autre valet de l'CEuvre...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 469-472
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.