In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

SCIENCES HUMAINES 455 Marguerite Yotlrcenar. Ecritures de ['Autre, s. la dir. de Jean-Philippe Beaulieu, Jeanne Demers et Andre Maindron Montreal, XYZ editeur. coU. Docwnents, 1997,352 p., 27,95$ Marguerite Yourcenar. fcritures de ['Autre est un ouvrage coHectif qui reproduit les actes du coUoque international organise a l'Universite de Montreal entre le 12 et Ie 15 juin 1996 en collaboration avec la Societe internationale d'etudes yourcenarieIUles. Le coUoque avait rassemble sous Ie grand theme de « L'Autre: ecritures de l'amour et de l'amitie dans l'ceuvre de Marguerite Yourcenar» environ trente participants, dont Maurice Delcroix et de nombreux chercheurs internationalernent renornmes dans Ie domaine des etudes yourcenariennes, tels R. Poignault, E. et F. Farrelt A. Maindron, K. Andersson et bien d'autres. Le recueil est partage en trois grandes parties qui se subdivisent chacune en deux themes: la premiere partie«L'autre multiforme (la problematique de l'Autre/alterite culturelle et intertextualite) »,la seconde partie« D'amour etd'amitie (amour et amitie : profHs et portraits/ amour, passion, seduction) » et finalernent la derniere partie «Ecriture de l'autre (vers une rhetorique de l'amour/Esthetique et rapports amoureux)). Le present ouvrage peut se comparer al'atlas litteraire du monde de cette ecrivaine« hors du commun »: une dizaine de pays representes avec lesquels l'ecrivaine avait entretenu de nombreux contacts, diverses approches methodologiques traitant les corpus varies de toutes les pratiques et de taus les genres litteraires abordes par Yourcenar - roman, nouvelle, essal, theatre, traduction, autobiographie, poeme, journal, lettre - et une variete de tons ou 1a critique cotoie l'eloge. Le tout elargit l'horizon des etudes yourcenariennes et exhibe la fascination exercee sur les lecteurs par la premiere femme aavoir ete admise al'Academie franc;ais. Le coUoque inaugurait aussi une ceuvre sculpturale due a Ducharme Marion et son equipe d'artistes, Hommage aMarguerite Yourcenar. L'inconfortable utopie, et temoignait de l'impact yourcenarien au-deladu langage et de l'ecrit. Les actes du co11oque epousent trois des thematiquesles plus fondamentales cheres aYourcenar: la presence (ou l'absence) de l'Autre ainsi que Ie concept et la forme de l'amour et de l'amitie. La majorite des communications - notamment celles de N. Harris, de E. et F. Farrell, E. Pessini, M. Cavazzuti, E.Marcq, M. Topliyska, T. Sanz- examinent la figure de}'Autre comme une representation de la cornplementarite de soi au moyen de quoi on peut construire une entite plus complete, autrement dit parfaite, afin de rejoindre I'Autre supreme (nous distinguons I'Autre complementaire de l'Autre supreme. Sans autre indication,le terme Autre designe iei l'Autre complernentaire. Nous regrettons Ie manque de terminologie claire et systematique pour distinguer une fois pour toutes ces deux concepts nettement differents). D'autres etudes decrivent plusieurs personnages romanesques yourcenariens et leurs tentatives reussies ou ratees de 456 LEITRES CANADIENNES 1998 rejoindre I'Autre dont Ie role est souvent joue par les protagonistes£eminins. On y remarque que l'alterite se manifeste dans Ie traitement du discours socio-politique. Par exemple pour C. A. Pont,l'Autre s'incarne en des personnages de prostituees qui loin de recueillir la sympathie de Yourcenar, ecrivaine misogyne, se voient au contraire davantage marginalisees . Quelques communications tentent d'analyser les ouvrages de Yourcenar du paint devue de la propre alterite de l'ecrivaine en exil: examinant Fleuve profond, sombre riviere et du Coin des « Amen», F. Counihan suggere que les traductions de Yourcenar nous renseignent sur les tentations a l'assimilation culturelle exercee sur la jeune refugiee en Amerique. Toute£ois l'attitude eurocentrique de l'ecrivaine l'empecherait d/apprehender pleinement des cultures autres que la sienne. De son cote, M. Cavazzuti argue qu'en adaptant un conte d'Andersen pour une troupe theatrale americaine, Yourcenar s/identifie al'herome depaysee, abandonnee et sans voix de la petite piece theatrale, La petite sirene, et y confesse son insurmontable alterite. Nous notons aussi dans cet ouvrage l'interet considerable pour la figure de Jeanne de Vietinghoff alias Jeanne de Reval. Jeanne de Vietinghoff etait W1e amie de Ia mere de Yourcenar qui apres Ie deces premature de ceUe derniere est devenue ala fois la maltresse de Michel de Crayencour,Ie...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 455-457
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.