In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

HUMANITIES 525 Quebec's twentieth-century historians in a more comprehensive and balanced way than Gagnon did in his 1985 Quebec and Its Historians: The Twentieth CentunJ. This new book sheds light on both the professionalism and the passion that make Quebec history so fascinating to readers far beyond la belle province. (JAN NOEL) La nouvelle qw?becoise au x'X siecle. De la tradition a!'innovation. S. la dir. de Michel Lord et Andre Carpentier Nuit blanche editeur. 166. $22.95 A en juger par la quantite des recueils de nouvelles qui se publient presentement, des ouvrages comme La nouvelle quebecoise au xX.C siecle sont d'un interet certain pour les etudes critiques qu'il contient, les informations sur !'evolution du genre au Quebec et un repertoire bibliographique sur la nouvelle. Dans leur introduction, Michel Lord et Andre Carpentier tracent un historique de la nouvelle quebecoise depuis ses debuts. Selon les auteurs, ce genre hybride entre le conte folklorique, le recit fantastique et les fictions realistes ou historiques a connu une grande popularite au Quebec des le x1xe siecle et surtout depuis les annees 1940, alors que la croissance dugout litteraire pour ces formes se developpera au point de parler de veritable renaissance du genre bref au cours des dernieres decennies. De plus en plus, concluent Lord et Carpentier, il semble que Ia nouvelle s'impose comme le territoire del'experimentation langagiere et de la fragmentation discursive. La nouvelle quebecoise au xX: siecle contient six essais. Dans le premier article, de nature plutot descriptive, Carpentier reprend l'ideologi~ terroiriste telle qu'elle se manifeste dans les pratiques nouvellieres de I'entre-deux guerres. Si les elements socio-historiques que retient le critique pour l'examen de son corpus sont assez bien connus, la consideration de la production nouvelliere a une certaine epoque, production en grande partie ignoree par l'histoire litteraire jusquI amaintenant, represente certes un travail important. De plus, Carpentier amorce une piste d'analyse apartir de la notion de perte generique liee aux invariants du genre, nonunement ce qu'il appelle le genre« choses vues », memoire I souvenir I chronique. Dans son etude sur Jean-Aubert Loranger, centree sur le dialogisme bakhtinien, Denis Sauve nous fait decouvrir un nouvellier espiegle et innovateur. Selon Sauve, Loranger recree dans ses recits, sur le mode parodique, un terroir rendu dynamique par une pratique regionale du recit oral. L'ecriture de l'oralite permettrait a!'auteur d'operer dans ses ecrits une forme de subversion. Dans « Traduire 1'etrangete », Agnes Whitfield examine quelques recits de Aude et de Daniel Gagnon, deux ecrivains peu etudies par la critique, apartir d'une perspective critique particuliere, celle de la traduction. Whitfield se demande avec justesse si !'analyse discursive 526 LETTERS IN CANADA 1997 devrait peut-etre toujours s'accompagner d'un travail de traduction. Face aux differents modes de representation mis en scene dans la creation litteraire, c'est une quete du sens semblable que l'analyse critique et 1'operation de decodageI encodage contenue dans le processus de traduction menent. En troisieme lieu, c'est le motif de l'enfermement, physique et psychique, que Shawn Huffman etudie dans trois recueils de nouvelles de Gabrielle Roy, Anne Hebert et Adrienne Choquette. La nouveaute de cette etude est la parente que Huffman etablit entre le genre bref et la configuration du monde fictif qui en decoule. Dans }'esprit de cette etude, « faire bref » correspondrait non seulement aune structure narrative rnais aune cloture semantique.« Le paratexte labergien »de Jean-Pierre Boucher presente une description minutieuse des manuscrits et du paratexte (couverture, titre, dedicaces, signature, avertissernent, notes en bas de page, illustrations, epigraphes, etc.) de Lafin du voyage de Albert Laberge. Cet article s'attarde surtout aux problemes editoriaux du genre de la nouvelle et foumit une foule de renseignements precieux pour tout chercheur qui s'interesse a}'edition critique eta Laberge. Par contre, les jugements sur le contextesocio-culturel y semblent parfois categoriques, les liens entre le texte et le paratexte a peine ebauches, les conclusions sommaires. En dernier lieu, Michel Lord traite dans son article des « glissernents de la forme narrative breve au Quebec de 1940 a1990 »; il yexamine la «derive» du discours bref...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 525-526
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.