In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

190 LETTRES CANADIENNES 1997 d'une certaine prolixite. Mais il faut rappeler la teneur intertextuelle de ce roman, sa dimension polygenerique et son caractere absolutiste pour bien comprendre I'approche de Pierre-Yves Mocquais. Et nous lui serons gre de nous introduire dans 1'atelier de 1'ecrivain afin de mieux saisir cette Sonune alaquelle aspirait Aquin, « cette parabole dans laquelle toutes les ceuvres humaines sont enchassees ». (ANDRE LAMONTAGNE) Jacques Ferron et Pierre L'Herault, avec la collaboration de Patrick Poirier et de Marcel Olscamp, Par laporte d'en arriere. Entretiens Outremont, Lanctot editeur, 319 p. Jacques Ferron, Papiers intimes. Fragments d'un roman familial: lettres, histon·ettes et aHtres textes. Edition preparee et commentee par Ginette Michaud et Patrick Poirier Outremont, Lanctot editeur, 444 p. Marcel Olscarnp, Le fils du notaire. Jacques Ferron 1921-1949. Genese intellectuelle d'utt ecrivain Montreat Fides, 428 p. L'onne peut abordernotre recension d'ouvrages aussiimportants al'egard de Jacques Ferron, sans replacer le tout dans un cheminement historique qui remonte aux annees 1960. En effet, dans les annees 1950 alors que nous rencontrions Jacques Ferron pour la premiere fois, il se plaignait deja du peu de reconnaissance de la part de !'Institution litteraire; L'ogre ainsi que d'autres titres n'avaient-ils pas ete publies acompte d'auteur? Mais tres rapidement, apeine une decennie plus tard, la critique reconnait son talent. On peut le constater en consultant nos Cahiers bibliographiques des annees 1960. PuisJacques Girard qui dirigeait le Quartier latin dont un nurnero etait specialement consacre ala« Litterature canadienne-frant;aise » (le 27fevrier 1962), lui commandait un article assez percutant pour l'epoque: «Tout recommence en '40 ». La meme annee, il decrochait le prix du Gouverneur general pour ses Contes du pays incertain (Orphee). Acompter de cette date, les conferencesse multiplient, les etudes egalement. Rappelons ici quelques noms qui ont fait paraitre des ouvrages sur Ferron et qui seront cites dans ces trois ouvrages: Jean-Marcel Paquette, Jacques de Roussan, Jean-Pierre Boucher, Pierre L'Herault, Ginette Michaud, Victor-Levy Beaulieu, etudes couronnees en 1984 par la remarquable bibliographie de Pierre Cantin sur Ferron. De notre cote, dans notre Dictionnaire pratique des auteurs quebecois (Fides, 1976) et ensuite dans notre Dictionnaire des auteurs de languejran9aise en Amerique du Nord (Fides, 1989), nous avions bien tente de presenter une modeste biobibliographie sur Ferron, mais c'etait tres loin de la realite. En 1970, au moment ou nous preparions ces ouvrages, Jacques Ferron ne SCIENCES HUMAINES 191 desirait pas tellement se livrer. 11 faut reconnaitre que Ginette Michaud, Patrick Poirier, Pierre L'Herault et Marcel Olscarnp remettent les pendules al'heure avec ces trois ouvrages. *** Pierre L'Herault qui avait fait paraitre en 1980, Jacques Ferron, cartographe de l'imaginaire (Presses de l'Universite de Montreal) etait tout design€ pour accomplir cette tache: s'entretenir avec Jacques Ferron. S'il fut « etonne que Ferron accepte d'assez bonne grace le projet d'un livre-entretien », c'est que son ouvrage n'avait pas laisse 1'ecrivain-rnedecin indifferent, bien au contraire. Le terrain etait bien prepare, nous explique L'Herault dans Par laporte d'en arriere, car il avait accueilli Ferron, deux fois (1972-1974) aMoncton. Ferron« avait eprouve une immense sympathie » pour les ecrits de L'Herault. Recueillir ces neufentretiens avec Ferron, entre octobre et decembre 1982, ne signifiait pas la fin de la tache pour Pierre L'Herault. Illui fallait donner un sens acette enorme masse de documents (31 heures d'enregistrement et 539 feuilles de transcription). Illui fallait, ecrit-il, « reconcilier les exigences des logiques narrative et thematique ))_ Grace ala collaboration de Franc;ois Chaput Pierre L'Herault avait deja mis au point sa methode (trois extraits), dont les resultats etaient publies dans L'autre Ferron (Fides, 1995). Enfin, grace a Patrick Poirier, de ces neuf entretiens, il pouvait degager cinq themes: « la jeunesse, la medecine, les idees, l'ecriture, et la folie )), Dans « Les annees lumineuses », l'on decouvre un Ferron attentif aux sources de ses premiers ecrits: Valery, le Pere Bernier, Fran~ois Hertel, 1'Abbe Prevost, sa famille bourgeoise (matemelle), les automatistes, la grande noirceur de Maurice Duplessis, Jean-Charles Harvey, Madeleine Parent, La Releve et...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 190-194
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.