In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

160 LETIRES CANADIENNES 1997 constitution)) et il revele I'interet du redt d'un voyage que celui-ci a fait vers 1850 en France. Dans cette ceuvre d'honnete vulgarisation, I'auteur indique scrupuleusement ses sources, citant les compilations monumentales de Robert Rumilly, les etudes plus specialisees de Gilles Gallichan et de Lionel Fortin, et enfin les articles solides du Dictionnaire biographique du Canada (qu'on persiste a appeler Dictionnaire biographique canadien dans les notes). Par un autre lapsus, l'avocat Edmond Lareau est rebaptise Albert a la p. 197, et une vingtaine de noms figurent al'index sans prenom. Certaines references bibliographiques sont repetees inutilementjusqu'a cinq ou six fois; d'autres ne sont pas a jour. Mais en depit de ces inadvertances, l'ouvrage reste un excellent guide pour celle ou celui qui veut refaire son histoire du Quebec ala fin du xrxe en la compagnie d'un specialiste de Ia matiere. (DAVID M. HAYNE) Pierre Rajotte, avec la coil. de Anne-Marie Carle et Franc;ois Couture, Le recit de voyage au XIX siecle. Auxfrontieres du litteraire Montreal, Triptyque, 282 p., 25$ Cet ouvrage s'interroge sur !'existence et le statut discursif du n~cit de voyage au Quebec durant la seconde moitie du xrxe siecle. La bibliographie fait rm recensement exhaustif des recits publies entre 1840 et 1898, soit sous forme d'articles de revues, soit sous forme d'ouvrages de librairie tandis que le corpus utilise dans le cadre meme de l'etude est de caractere plus restreint et donne lieu ades analyses articulees selon les acquis theoriques empruntes aux travaux recents centres, en particulier, sur le processus de litterarisation du reci~ de voyage apartir du romantisme. Les chapitres, au nombre de sept, posent chacun une question specifique, traitee de fa\on relativement autonome, mais dont l'ensemble constitue une synthese critiquebien faite et complete de la production du genre voyage au Quebec durant la periode examinee. Les auteurs mettent en evidence les conditions particulieres qui servent d'infrastructure·a la promotion de ce type de recit au Canada fran<;ais; Le progres des transports, les travaux de canalisation du Saint-Laurent et le prodigieux developpement du chemin de fer contribuent a faciliter les deplacernents a l'interieur des vastes territoires de l'espace canadien tandis que les ameliorations du bateau a vapeur permettent de rendre plus aises les voyages transatlantiques. Acela s'ajoutent }'influence fran\aise sur 1'elite intellectuelle canadienne-fran<;aise et, plus particulierement, le gout romantique pour le nkit de voyage, la recherche d'une identite nationale qui s'acconunode plus volontiers d'une litterature toumee vers le reel et l'utile, et qui, par le fait meme du caractere malleable du genre voyage, permet al'ecrivain de mettre en evidence son erudition et ses activites litteraires. Suit la mise en place d'une typologie du recit de SCIENCES HUMAINES 161 voyage quebecois sur la base de criteres finalistes qui permettent de distinguer entre recits avisee documentaire, ou ideologique, quand il s'agit de promouvoir au pays meme des terres nouvelles adefricher, ou encore a reaffirmer les valeurs de l'ultramontanisrne par !'evocation des hauts lieux de la chretiente, avisee esthetique aussi quand I'accent se deplace du voyage au voyageur et que se voient soulignees ses impressions, la coloration toute subjective de son rapport au referent aussi bien que ses connaissances livresques. Ces dernieres servent egalement a transcrire l'espace du voyage dont la representation demeure largement tributai.re de presupposes et des savoirs archives dans la memoire du voyageur. L'ouvrage de Pierre Rajotte et de ses collaborateurs restitue bien aussi la tension qui partage des recits soucieux de rester au plus pres de la realite observee et d'autres dont le parti pris d'originalite privilegie une dimension mythique et personnelle au depens du compte rendu objectif. Quelle que soit leur finalite, ces recits ne sauraient echapper aux contraintes des conventions, qu'ils'agisse des poncifs herih~s de Ia tradition encyclopediste ou des nouveaux lieux communs favorises par la mode litteraire issue du romantisme. Le chapitre le plus original est sans doute celui consacre aux recits des voyageuses. S'appuyant notamment sur l'excellente etude de B. Monicat, ltineraires de l'ecriture au ferninin, les auteurs decrivent tres finement differents procedes discursifs, au moyen desquels les voyageuses quebecoises cherchent a briser l'image stereotypee de leur univers domestique et d'une prise de parole d'emblee assignee acertaines limites. Le principal merite de cet ouvrage reside rnoins dans son apport theorique qui consiste pour l'essentiel arearticuleret conforter aI'occasion d'un objet d'etude bien circonscrit des modeles d'analyses deja existants, que de proposer une synthese critique bien informee, clairement articulee et habilement problernatisee de la litterature de voyage au Quebec dans la seconde moitie du XIXe siecle. Dans la perspective qui est la sienne, cette etude est parfaitement convaincante et, malgre certaines redites qui trahissent peut-etre une finalite didactique non avouee, se presente comme une contribution de premier plan ala connaissance du recit de voyage en general aussi bien que quebecois. (ROLAND LE HUENEN) Pierre Hebert, avec la coli. de Patrick Nicol, Censure et litterature au Quebec. Le livre crucifie (1625-1919) Saint-Laurent, Fides, 294 p., 29,95$ Rainier Grutman, Des langues qui resonnent. L'heterolinguisme au XIX: siecle qHebecois Saint-Laurent, Fides- CETUQ, 224 p., 23,95$ Dans ces deux etudes tres fouillees, portant toutes les deux principalement sur le demier siede, les auteurs defendent le cadre tempore! choisi, et nous ...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 160-161
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.