In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

134 LETTRES CANADIENNES 1997 a la Qw?becoise de souche (Francine Noet Nous avons taus decouvett I'Amerique). Les essais ici reunis, qui ont pour seul point commun d'aborder des textes d'auteures quebecoises des deux demieres decennies sous l'angle des personnages feminins qui y evoluent, n'en font pas mains netternent ressortir de nouvelles tendances dans la fiction des femmes, des thematiques abordees sous un angle inedit, qui elles-memes revelent que le chemin parcouru depuis vingt ans est beaucoup plus grand qu'une lecture en surface de ces fictions l'aurait d'abord laisse croire. (NICOLE c6r:E) Didactique de la litterature. Bilan et perspectives, s. la dir. de Monique Noel-Gaudreault Quebec, Nuit blanche editeur, Call. Les Cahiers du CRELIQ, 253 p., 24$ Voila que la litterature courtise ouvertement la didactique. Ou est-ce bien la didactique eJle-meme·qui sollicite ce rapprochement? Ilfaut se rejouir de cette eventuelle alliance et esperer que le mot « didactique », souvent confondu avec le terme « pedagogie >>, trouve enfin sa place bien meritee dans le discours des praticiens de la litterature. Meme si les litteraires ne se sont pas encore situes pleinement dans la perspective de la didactique, nous pressentons que cela ne saurait trop tarder. Un demier titre dans la collection Perspectives Didactiques des Editions Nathan, indique que cette«nouvelle)) discipline est a1'ordre du jour (Didactique du texte litteraire, de Jacqueline Biard et Frederic Denis, 1998). Nul doute que d'autres etudes suivront. Rappelons toutefois que, si la France accuse du retard dans cette direction, il y a deja dix ans, le Quebec, par les voix de Joseph Melan~on, Clement Moisan et Max Roy, s'interrogeait sur la mouvance de la didactique de la litterature et de la didactique de la lecture (Le discours d'une didactique. La fonnation du litteraire dans l'enseignement classique au Quebec (1852-1967), Nuit blanche editeur, 1988). Or, le recent collectif d'auteurs dirige par Noel-Gaudreault, Didactique de la litterature. Bilan et perspectives (preface de Joseph Melan~on), poursuit ce mouvement ou la grande question n'est pas de savoir ce qui constitue la litterarite d'un texte, mais plutot de savoir comment poser un regard neuf sur l'art et la maniere d'enseigner les notions propres ala litterature. Un vaste programme certes, que ne pretendent pas accomplir les douze articles rediges par des chercheurs de Belgique, de France, de Suisse et du Quebec. Cependant, le lecteur y trouvera certainement des fa,«I'approche communicative»,« l'affectif,lecognitifetle metacognitif », « le travail en cooperation», « un enseignement centre sur la resolution de problemes >), « les pratiques culturelles )>, « l'affectivite du lecteur )). La didactique de la litterature, comme on le voit par l'emploi de ces termes, reconnaltnon seulement }'importance du lecteur,mais elle lui reserve aussi un role actif dans le processus de la lecture. Dans une analyse fort mteressante etablie apartir d'une banque de donnees, Georgette PastiauxThiriat montre justement que depuis 1985, dans le domaine de la litterature, on s'interesse de plus en plus au sujet apprenant et a ses strategies d'apprentissage alors qu'auparavant, !'interet etait plutot porte sur l'enseignement de la litterature (la transmission d'un corpus par le biais de la narratologie, de la linguistique, etc.). La didactique de la litterature se fraiera son propre chemin comme l'a deja fait, il y a une vingtaine d'annees, la didactique des langues, et plutot que de vouloir se poser« en facteur d'appauvrissement » (Ghislain Bourque ), la didactique sera en fait le champ qui insufflera une nouvelle force aux etudes litteraires. On retrouve cette vigueur dans les propos de Claude Simard qui souligne efficacement l'interdependance entre l'enseignement I apprentissage de la langue et l'enseignement I apprentissage de la litterature . Il est egalement rassurant de voir que, meme dans une classe de litterature, les differents besoins des etudiants ne peuvent etre ignores et particulierement quand ces demiers appartiennent a une autre culture (l'article de Luc Colles nous .rappelle que dans le cas des Maghrebins en Belgique, le choc culture! peut entraver le plaisir de lire). 136 LETTRES CANADIENNES 1997 Bref, qu'ils soient a !'ecole primaire ou al'universite, les enseignants trouveront...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 134-136
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.