In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

110 LETTRES CANADIENNES 1997 admirations avouees, centre apeu pres tout ce qui se publie et se pense comme interpretation de l'art, de la litterature, du monde. Ce franc-tireur consume beaucoup d'energie aexpliquer comment ilfaut bien lire, qu'elles sont les conditions d'une pensee rigoureuse, mais ille fait d'une maniere si singuliere qu'il en resulte ce qu'on appellera paradoxalement une« orthodoxie non partagee )). La volonte de n'offrir toujours que la quintessence de la pensee conduit egalement Lemelin a nne ecriture dont le schematisme est rapidement indigeste (par exemple le paragraphe introductif au texte sur !'art parietal, p. 133). Lire cette ecriture, c'estnn peu se forcer a avaler le contenu d'une bouteille d'essence de vanille... On souhaiterait la retrouver melangee atm gateau qui a leve! II y a pourtant du ludique dans l'ecriture de Lemelin Ueux sur les signifiants, achitecture formelle et montage conceptuelcomplexes, etc.), rnais Ia volonte demaitrise (pourtant denoncee par sa theorie) entraine nne crispation hostile au plaisir de Ia recherche. En definitive, l'enonciation dans ce livre de Lemelin n'accomplit pas sous nos yeux le travail d'une pensee, mais cherche a s'imposer cornme conclusion de la pensee, d'ou l'insistance dans cette ecriture d'assertions un peu brutales qui necessiteraient bien souvent des developpements, de la discussion, un peu plus de dialectique. n serait dommage que ce dispositif eloigne plus longtemps le lecteur d'un si remarquable effort de systematisation theorique. (DOMINIQUE GARAND) La creation biographique. Biographical Creation, s. la dir. de Marta Dvorak Rennes, Presses universitaires de Rennes et Association franc;aise d'Etudes canadiennes, 315 p. Cet ouvrage collectif rend public les actes d'tm colloque international sur la production biographique organise par le Centred'etudes canadiennes de Rennes en 1995. « S'il est vrai que ce genre litteraire est tres pratique, il est non moins vrai qu'a la difference de l'autobiographie il n'a pas donne naissance a beaucoup de gloses ou d'etudes. y a-t-il meme une theorie de la biographie? » demande d'entree de jeu Colette Cosnier. Mise apart une section plus specifiquement historique, ala fin du livre, Ia biographie, au sens strict du terme, reste relativement peu representee dans cet ensemble -au demeurant interessant- qui explore par ailleurs le registre de ce qu'il est convenu d'appeler le « recit de vie>>. Cette derniere notion, plus vaste, permet aux chercheurs en litterature d'aborder toutes les nuances et les degres de l'autobiographie. La creation biographique cornporte quatre sections clairement delimitees. La premiere reunit des articles qui se veulent, justement, plus theorigues; on remarquera tout particulierement le texte de Julie LeBlanc, qui livre une interessante analyse des « recits de vie comme laboratoire d'ecriture >> a partir d'une correspondance de la romanciere Madeleine Ouellette- SCIENCES HUMAINES 111 Michalska. Toutefois, l'ensemble de ces tentatives pour penserla biographie dans sa specificite semble curieusement incomplet, sans doute parce que le genre, en lui-meme, est assez peu « theorisable » et se detache mal des pratiques singulieres et des problemes particuliers rencontres par chacun des auteurs. Les deux sections suivantes, « Litterature » et « Texte et culture », proposent nne serie d'etudes sur des corpus litteraires canadiens et fran >: Ia resurgence actuelle de ce genre correspondrait par exemple aune sensibilite contemporaine faite d'individualisme aoutrance, de metissage et de postrnodernisme. De ce point de vue, le livre illustre un probleme de taille chez les litteraires: le sujet-ecrivain, par le contenu autobiographique de ses ecrits, est un temoin incontournable - on n'ose dire encombrant! - de son propre destin..Par consequent, les essayistes s'en tiennent souvent ala production ecrite, en un aller-retour circulaire entre la fiction et les « recits de soi)) qui a finalement assez peu avoir avec la biographie proprement dite. Rares sont les critiques qui osent faire les « sauts >> hors du texte. Parmi les collaborateurs de La creation biographique, seules Colette Cosnier et Madeleine Ducrocq-Poirier traversent les frontieres et livrent des reflexions sur les particularites du processus biographique lorsqu'il est applique ades ecrivains. Notons aussi le travail de Patricia Smartf qui pn§sente ses recherches sur les femmes du Refus global. Dans la demiere...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 110-112
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.