In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

NOUVELLE 23 Nouvelle MICHEL LORD La nouvelle en 1997 semble avoir marque uncertain recul en ce qui touche le nombre de recueils, aen juger par les ouvrages rec;us- une maigre vingtaine de recueils, bien que apres enquete une dizaine au moins manquent al'appel, ce qui reste peu compare ala cinquantaine de 1996. Mais· du cote de la qualite,les choses ne vont pas si mal, puisque qu'une bonne dizaine des recueils re~us sont de fort bonne qualite. La disparition et la resurrection recente de Ia revue franco-ontarienne Virages, puis la continuite de XYZ. La revue de la nouvelle, de Stop, et dans une moindre mesure, de Mcebius, qui ne publie pas que des nouvelles, demeurent des signes encourageants quanta Ia vitalite du champ de la nouvelle. Mais plus que tout, cette armee offre aux amateurs et aux defenseurs de la nouvelle toutes les raisons de festoyer, puisque le prix du Gouverneur general, section Romans et nouvelles, a ete accorde a Aude pour son recueil de nouvelles, Cet imperceptible mouvement,qui etaiten competition avec un autre excellent recueil, Quittes et doubles. Scenes de reciprocite, de Lise Bissonnette. Par la force des choses et du genre, une production nouvellistique annuelle est assurement eclatee, puisqu'on se trouve aux prises avec presque des centaines de recits, certains recueils ne contenant pas moins de vingt-cinq et meme trente-cinq nouvelles. Il est done difficile, si pres des evenements, de demeler avec une totale satisfaction cet echeveau. Il reste pourtant deux fils conducteurs qui relient plus ou moins lachement ces textes cette annee: une serie thematique reliee ala mort eta }'amour le plus souvent brise, impossible, et nne tendance formelle ala derive discursive eta la nHlexion sur1'ecriture, tendance deja bien engagee depuis les annees 1980 et meme avant, cela dans toutle domaine narratif, et qui se poursuit avec bonheur, parfois... Qu'Aude ait merite en 1997 le prix du Gouverneur general grace a Cet imperceptible mouvement (xYz, 129 p., 16,95$), ce n'est que justice, elle qui publie de remarquables romans et de non moins remarquables recueils de nouvelles depuis pres de vingt-cinq ans (ses Contes pour hydrocephales adultes, publies en 1974, sont bel et bien des nouvelles, contrairement ace que son titre laisse croire). Septieme ouvrage (et quatrieme recueilde nouvelles) d'Aude, Cet imperceptible mouvement parait apres un silence de dix ans, Bane de brume ou les aventures de la petite fille que l'on croyait partie avec l'eau du bain (1987) etant le demier ouvrage qu'Aude avait publie avant de revenir en force, non pas dans le monde de l'ecriture - car elle avait publie quelques nouvelles depuis dix ans, entre autre dans XYZ. La revue de la nouvelle-, mais dans le monde du livre. Point superstitieuse, Aude offre treize nouvelles dans Cet imperceptible mouvement. Des le depart, dans le texte de tete,« Tout est ici », 24 LETTRES CANADIENNES 1997 elle semble renouer avec l'imaginaire noir des Contes pour hydrocephales adultes, cet univers psychopathologique des hopitaux psychiatriques, mais tout se passe ici comme si les perspectives s'inversaient, s'eclaircissaient: au lieu de brayer du nair comme dans les textes anciens, le narrateur de«Tout est ici », enferme dans un lieu non specifie, mais s'apparentant aun lieu d'enfermement, s'attache aretrouver une forme de bonheur. C'est un peu le ton qui est donne, les autres nouvelles etant dorninees par le desir d'apprendre amieux vivre, sans biensur que cela se resolve atout coup par des resultats positifs. Nous ne semmes pas en presence d'une auteure a l'ecriture rnecanique. Les univers et les personnages sent d'ailleurs extremement varies: un chorneur reapprenant a vivre en fon~t avec ses chiens (« Les chiens »), un peintre faisant de meme dans un manoir entoure d'une nature sauvage (« Periode Camille»), un photographe desirant >,dans lequel un narrateur omniscient relate leshauts et surtout les bas de lavie d'trn peintre qui s'etait suicide apres avoir ete longtemps entretenu par une mecene qui le confmait au role de portraitiste d'elle-meme. Pour le jour de sa mort (a elle), elle organise une vaste exposition des CEuvres du peintre, en s...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 23-38
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.