In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Lettres canadiennes 1997 SOUS LA DIRECTION DE MICHEL LORD Roman FRANCES FORTIER Il est pour moi l'ecrivain parfait, celui dont la foi dans la litterature ne s'embarrasse d'aucune confirmation exterieure. Le complement du verbe ecrire lui est completement etranger. 11 n'ecrit pas des chases, des livres, des histoires. Il ecrit. Gilles Marcotte, Une mission difficile Les douze romans commentes ici, meme s'ils sont marques par une diversite £actuelle et thematique qui temoigne de la vitalite du genre, pn~sentent cependant quelques traits convergents: sous l'apparente simplicite de leur trame narrative se cache une sensibilite complexe et exacerbee qui se premunit contre le reel par le recours al'imaginaire. Souvent narrees au je, ces histoires, des plus quotidiennes aux plus exotiques, sont toujours etranges, enigmatiques, colon~es par le fantasme ou la satire. A cote de nHlexions subtilement desenchantees sur le soi et sa difficile presence au monde, on voit en outre se profiler, presque en catimini, une serie de themes violents dont le potentiel emotif est desamorce par une attitude ludique, indifferente ou distanciee. Les rates de tout acabit pullulent: qu'il s'agisse d'enfants revoltes, d'ecrivains en rade, de musiciens egares, de politiciens abrutis ou de faussaires, presque tous les personnages de ces romans cultivent un rapport singulier au monde, entremelant realite et fiction, folie et lucidite. · L'ENFANCE RACONTEE: DE L'INNOCENCE AU DESESPOIR Des erreurs monumentales de Denise Neveu (Triptyque, 122 p., 16,95$), dans nne prose extremement maitrisee, met en scene un enfant clairvoyant, Samuel Campeau, qui prevoit la separation imminente de ses parents. Il a cinq ans, vit sur le Plateau Mont-Royal, entre une mere psychotique, un pere boulimique et une amie de la mere, Isabelle, qui a perdu son fils. Ce«roman-source », narre par 1'enfant, esquisse un chasse-croise inedit : Isabelle, apres un episode lesbien avec la mere, deviendra la campagne du UNIVERSITY Ol' TORONTO QUARTERLY, VOLUME 68, NUMBER 1, WINTER 1998/9 2 LETIRES CANADIENNES 1997 pere, reformant un trio mieux adapt€ et corrigeant les erreurs monumentales : « Somme toute, rnon peres'etait trompe de genetrice, Isabelle de fils et moi de mere». Rien de lourd pourtant dans ce roman, raconte sur le mode ludique, ou meme les insultes de la mere a son fils unique sont recuperees par une ironie distanciee. Les deux parties de huit scenes chacune, aux sous-titres evocateurs (« Une fete des Rois qui toume au vinaigre )), « Un Noel qui finit en queue de poisson», etc.), sont separees par un «Camet d'rme traversee ». Ce carnet, deterre dans le jardin par l'enfant, donne a lire, sous la forme d'un journal qui s'etend du 16 decembre au 24 janvier, la declaration d'amour d'Isabelle: veritable exercice d'ecriture, ou le tableau de Paul Klee, Deux dromadaires avec un ane, devient le pretexte a toute une serie de fantaisies debridees en meme temps que le declencheur de 1'action. Le roman s'acheve sur le suicide de la mere, deguise en accident, qui n'est pas sans evoquer le travestissement de la douleur de !'enfant : en guise d'eloge funebre, Samuel fait pleuvoir sur sa tombe une pluie de bulles de savon, comme autant de larmes colorees par la poesie. Leon Dore, le narrateur et protagoniste de C'est pas rnoi, je le jure de Bruno Hebert (Boreal, 198 p., 19,95$), est lui aussi un jeune enfant perturb€ par le divorce de ses parents. Ce premier roman a joui d'un veritable succes mediatique, pour une bonne part du aux attentes d'un lectorat allec.he par le caractere autobiographique de cet ouvrage signe par le fils du senateur Hebert. Pourtant, l'enjeu est ailleurs: !'interet de cette histoire racontee ala premiere personne, qui met en relief les episodes delinquants vecus par un gan;onnet de banlieue cossue au cours del'ete 1968, reside davantage dans la creation d'un personnage d'enfant romanesque, enivre de ses frayeurs, a!'imagination foisonnante et aneanti par le depart de sa mere. Vandalisme , vol, automutilation et fugue iront en crescendo jusqu'al'internement final, oi.r on apprendra que sa copine Clarence Levent (il aurait fallu preter attention a...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 1-8
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.