In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

474 LETTERS IN CANADA 1984 reviewer. Among those gleaned here and there were that Rejean Ducharme was a proofreader for Quebec-Presse in 1972-3 (just before the publication of L'Hiver de force); that Le Casse was still being harassed by the censors as late as 1983, in Shawinigan; that the decision by the Rideau-Vert to stage Tremblay's Les Belles-Sreurs came after criticism ofthe production of Marie-Claire Blais's L'Executionfor gratuitous cruelty and the desire to present ~des pieces gaies'! The inclusion of books on the developing cinema and on the chansonnierphenomenonrepresents both a broadening of the scope of the Dictionnaire as well as a reflection of the growing importance of these two forms of cultural expression in the decade in question. The rehabilitation of certain works (e.g. plays by Dube, L'Ete de la cigale, La Fin des loups-garous, poetry collections by Guy Robert) is a plus. One is tempted, too, to fill in the gaps in one's reading of that tumultuous and seminal ten years, well depicted in the lyrical abstractionism ofLouisJaque's cover painting, Resurrection. (B. -z. SHEK) Le Quebecois et sa litterature. SOllS la direction de Rene Dionne Naaman. 462. $30.00 Jean Royer. Ecrivains contemporains, entretiens 2: 1977-1980 L'Hexagone. 218. $12.50 Ce n'est pas une mince entreprise que celIe de Rene Dionne et de ses collaborateurs: ~Presenter Ie Quebecois et sa litterature aux diverses communautes de la Francophonie.' L'ouvrage, dit encore Dionne, pourra servir de guide aux etudiants et aux professeurs al'exterieur du Quebec et 'donner aux non-Quebecois, voire aux Quebecois eux-memes en certains cas, Ie gout de la litterature d'ici.' Dans un chapitre qui sert d'introduction, Rene Dionne tente de definir Ie Quebecois en retrac;ant brievement les evenements qui ont marque sa personnalite. Suivent deux chapitres sur les origines franc;aises (15341760 ) et sur les origines canadiennes (1760-1830) de Ia litterature quebecoise. Quatre chapitres sont ensuite consacres au roman et quatre a Ia poesie, deux au theatre et deux a l'essai. La critique litteraire, la litterature orale, la chanson, la bande dessinee, la langue des francophones du Quebec et Ie cinema ont chacun droit a un chapitre. On deborde donc ici Ie cadre de la litterature proprement dite, mais Ie titre de I'ouvrage etant Le Quebecois et sa litterature, il faut feliciter Rene Dionne d'y avoir inclus des genres qui, souvent, revelent les caracteristiques et Ies aspirations d'un peuple d'une maniere plus directe que ce qu'il est traditionnellement convenu de considerer comme litterature. Une bibliographie 'fondamentale' des classiques de la litterature quebecoise et des instruments de travail juges indispensables clot Ie livre. HUMANITIES 475 Une des grandes qualites de l'ouvrage, c'est la clarte. Vingt-deux chapitres, dix-neuf auteurs, toujours parfaitement clairs et rarement scolaires. Bien sur, tous les collaborateurs de Rene Dionne n'ont pas la plume poetique de Gabrielle Poulin; tous ne reussissent pas aussi bien que Robert Vigneault a communiquer leur enthousiasme. Son 'Essai au xxe siecle' ne peut manquer de donner aux lecteurs l'envie de connaitre les ouvrages d'Edmond de Nevers et de Pierre VadeboncCEur. Mais les chapitres sont invariablement ecrits de main de maitre et solidement documentes. Les auteurs n'utilisent pas tous la meme methode: certains, comme Roger Le Moine ('Le Roman au XIXe siecle'), etudient plutot les ecrivains, alors que d'autres tentent de degager les grands courants de la litterature quebecoise. Mais on evite ainsi la monotonie et, en general, Ie volume atteint son objectif: offrir un vaste panorama de la litterature quebecoise, reflet de la societe. Toutefois, s'il est une section decevante dans cet ouvrage, c'est celIe qui est consacree au theatre. Disons tout de suite que ce n'est pas la faute des auteurs, John Hare ('Le Theatre quebecois des origines a 1930') et Andre G. Bourassa ('La Dramaturgie contemporaine au Quebec'), a qui l'erudition ne fait certes pas defaut. II est vrai que Ie theatre a longtemps ete Ie parent pauvre de la litterature quebecoise et qu'il compte moins d'CEuvres de valeur que la poesie ou Ie...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 474-478
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.