In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

464 LETTERS IN CANADA 1984 ans un regain d'interet chez les chercheurs, regain jalonne par l'etablissement de deux maisons d'edition, de cours universitaires en Alberta et au Manitoba, du Centre d'etudes franco-canadiennes de I'Ouest (CEFCO), organisme responsable en grande partie de la publication de ce Repertoire. C'est la poesie qui est privilegiee dans un tel inventaire, non par la quantite d'extraits (il n'y en a qU'une quinzaine) mais par Ie fait qu'on peut y inclure des poemes complets en eux-memes. Ainsi les vers de Fran<.;ois-Xavier Eygun, Alexandre de Laronde, Georges Lemay, Louis Riel sortent-ils plus indemnes qu'un extrait de roman ou de theatre, quelque doue qu'en soit l'auteur. Faute de donnees supplementaires qui nous fourniraient Ie ciment pour ma<.;onner ensemble ces disjecta membra, voici un ouvrage qui s'averera provisoirement plus utile a ceux qui s'y connaissent deja. Mais Ie Iecteur general saura trouver son compte aussi, a condition de feuilleter un peu plus patiemment ce volume. On s'attendra a voir, dans une eventuelle revision, une explication des criteres dont les editeurs se seraient servis, tant pour Ie choix d'auteurs et de textes que pour l'espace relatif qu'on leur accorde. Pourquoi C. Bayer et E. Parage y paraissent-ils, a titre d'exemple? Auteurs conjoints d'une piece Gamais jouee) sur Riel, ni I'un ni l'autre ne semblent avoir mis Ie pied dans la region. Pourquoi Andre Borel, auteur de deux livres sur l'Ouest, ne se voit-il accorder qU'une centaine de mots tandis qu'un Theodore Bost, auteur d'un simple recueil de Iettres, s'en voit adjuger quelque 530, plus qu'on n'en consacre au bien connu Georges Bugnet, auteur de 6 ouvrages? Etude indispensable pour Ie chercheur, utile et agreable pour Ie lecteur curieux, Ie Repertoire d'Annette Saint-Pierre et Rossel Vien prend dignement sa place parmi les deux autres ouvrages recenses ici, en attendant l'edition definitive et l'histoire qui Ie completeront. (L.E. DOUCETTE) Remi Tourangeau. Trois-Rivieres en liesse Editions CedoIeq et Editions Pleins Bords. xi, 208, illus. $12.00 Groupe de recherche sur Ie theatre en Mauricie. Repertoire des troupes de Trois-Rivieres Editions Cedoleq. 146. $8.00 Andre Duval. Place Jacques-Cartier, ou Quarante ans de' thetitre franfais aQuebec, 1871-1911 Editions La Liberte. 318, illus. $25.00 Ces trois titres ajoutent, chacun de fa<.;on bien differente, a notre comprehension de l'histoire theatrale du Quebec hors de la metropole oil certains croyaient, jusqu'a assez recemment, que toute cette histoire HUMANITIES 465 s'etait derouIee. RemiTourangeau, I'une des forces motrices du Centre de documentation en theatre et litterature quebecois de I'Universite du Quebec a Trois-Rivieres et co-auteur, avec Jean Laflamme, de l'enquete seminale, L'Eglise et Ie Theatre au Quebec (Fides 1979), excite fort notre curiosite par son titre peu revelateur. Trois-Rivieres en liesse, c'est cette ville en 1934, lors des festivites memorables qui ceIebrerent Ie tricentenaire de sa fondation. Amorcee dans Ie cadre des Fetes du 350e de l'ete dernier, cette etude savante et originale recree en les analysant les fetes de 1934, souvent qualifiees des 'plus grandioses jamais offertes a Trois-Rivieres, au Quebec et meme en Amerique du Nord.' 'Religion et Patrie,' c'etait la la devise de ce magnifique ete, faisant echo a celle de Lionel Groulx. Malgre un contexte economique bien plus difficile qu'aujourd'hui, ces Fetes susciterent un enthousiasme que pourraient envier les organisateurs de celles de 1984. Religieuses ou civiles, ces ceremonies visaient toutes a theatraliser l'histoire tricentenaire des Trifluviens; c'est ce cote dramatique ou si l'on veut paradramatique que Tourangeau etudie en profondeur, se servant des outils les plus savants de la critique moderne. D'abord leur organisation: malgre des annees de planification, on en etait a discuter, en mars 1934, de la tenue ou non des Fetes prevues pour l'ete. Mais enfin tous les obstacles sont surmontes et l'inauguration, presidee par Ie cardinalVilleneuve, aura lieu Ie 30 juin. Messes solennelles, processions, pageants calcules a rappeler Ie role central de l'Eglise dans l'evolution de cette ville depuis Ie geste de Jacques Cartier qui y avait plante la croix au nom du roi de France: tout concourt a souligner la primaute des clercs dans la conception de ce grand acte collectif. Apres les ceremonies liturgiques, si dramatiques par leur nature meme, viennent les fetes civiles qui ressemblent intimement aux precedentes, une 'veritable theatralisation de l'histoire rendue par des defiles de pageants, des reconstitutions de scenes historiques ou des devoilements de monuments.' Pageants nautiques, aeriens ou specialement con~us pour la scene, ces dramatisations de I'histoire reelle ou legendaire attirent plus de 80000 spectateurs! C'est I'ere de tels spectacles a grande echelle en Amerique du Nord, ere qui commence aux Etats-Unis vers Ie debut du siecle, qui ne s'achevera au Quebec qu'aux annees 1950, et qui connait son plein essor lors des importants 'Jeux' de Gustave Lamarche et Laurent Tremblay, tels Notre-Dame-de-Ia-Couronne et Notre-Dame-du-Pain, representes devant quelque 100000 fideles a Ottawa en 1947. Rappelant par leur facture les misteres medievaux, ils constituent Ie noyau des festivites publiques a Trois-Rivieres en 1934. L'historique de ces fetes presente, la seconde moitie du volume est consacree aux temoignages des participants et aux textes litteraires qui celebrent ce grand evenement, dont de beaux vers de Jean De Celles et Alfred Desrochers. En annexe, une Chronologie des Fetes du tricentenaire et une impressionnante Bibliographie de plus de 700 titres, puises 466 LETTERS IN CANADA 1984 pour la plupart dans les journaux de l'epoque. Tourangeau a reussi en outre a retrouver Ie texte des pageants, qu'll reproduit ici sous Ie titre general, L'Epopee trifluvienne, et qui est loin d'etre l'apport moins . interessant de ses recherches. Plus de mille figurants en scene, 'avec Ie tres bienveillant concours du Regiment de Trois-Rivieres, des Zouaves, des Cadets de La Salle, des scouts et d'une chorale de 700 executants,' c'est du 'theatre total,' culminant dans Ia gigantesque finale ou 1700 personnes chantent en scene I'0 Canada! Symbiose parfaite du Masque et du Sacre telle que Ia connut rarement Ie Canada fran<;ais (on pense quand meme a la Reception de D'Argenson, presentee a Quebec en 1658), c'etait un moment inoubliable pourceux qui s'y trouvaient. l'etude de Tourangeau est solidement etayee sur une methodologie critique raffinee, surtout dans Ie chapitre 2, consacre ala 'Theatralisation de l'histoire dans Ie spectacle des Pageants historiques.' Defi difficlle, puisque la musique, Ie chant et la danse constituent, tout autant que Ies textes qui subsistent, des elements inseparables du spectacle de 1934. A travers I'epaisseur de signes et de sensations se decele clairement un discours

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 464-468
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.