In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

538 LETIERS IN CANADA 1982 a L.-A. Belisle). Les unites retenues - 'tout vocable qui participait a la description materielle du moulin ... ainsi qu'a la realisation des actions specifiques du meunier' - sont presentees en articles autonomes selon un classement conceptuel (consultation onomasiologique): 'Generique'; 'La chute d'eau et Ie barrage'; 'Les rouages'; 'Les meules', etc. Un index alphabetique permet une consultation semasiologique. Les articles, nidiges selon les normes du TLFQ, renferment des informations sur la graphie, les dates de premiere et de derniere attestation, Ie nombre d'occurrences, la definition, la documentation (Ies donnees d'enquHe sont transcrites en notation API) et I'etymologie (du type FEW). Le vocabulaire se caracterise par une synonymie restreinte ('pour chaque concept , un terme domine generalement les autres') et une polysemie restreinte (I'auteur note que seulement 2 pour cent environ des mots possedent plus d'une acception). Quant aux origines des vocables etudies, la majorite des termes dont il a He possible de retracer la provenance sont des emprunts aux parlers de France; l'apport autochtone et l'apport de I'anglais seraient infimes. Les enquetes menees aupres de vieux meuniers ont perrnis a I'auteur de confirmer la disparition progressive de ce vocabulaire technique. Le texte est agnimente d'une vingtaine de photographies , gravures et dessins illustrant les principaux referents du vocabulaire. (TERENCE RUSSON WOOLDRIDGE) Claire Lefebvre. La Syntaxe comparee du fran~ajs standard et du franfais populaire: approche, formel/e et fonctionnel/e Gouvernement du Quebec (Office de la langue fran~aise), tome I, tome 2 Une equipe de chercheurs quebecois vient d'apporter une contribution remarquable a I'etude comparative du fran~ais vernaculaire et du fran~ais standard. Les deux tomes de I'ouvrage se divisent en cinq parties. Le premier volume est consacre aux deux premieres parties: la syntaxe de la phrase, et la syntaxe des clitiques. Les troisieme, quatrieme, et cinquieme parties du second tome ont respectivement comme objet d'etude les categories syntaxiques et morphosyntaxiques, la syntaxe du discours, et I'acquisition et l'enseignement des constructions standard en milieu populaire. Avec ce travail, Ie debat sur Ie fran~ais parle au Quebec se trouve elargi, signale Denise Daoust, auteur de la preface. Si nul n'ignorait deja que, syntaxiquement, Ie fran~ais parle du Quebec est largement atteste en France, combien pouvaient soup~onner qu'il eut pu avoir des similitudes , dans ce domaine, avec, par exemple, l'espagnol ou Ie chinois? Dans un Appendice de Doran, Drapeau, Lefebvre, nous obtenons les renseignements suivants sur Ie corpus: il s'agit de conversations prelevees sur Ie vif en situation d'interaction. Les locuteurs comptent 43 HUMANITIES 539 adolescents et pre-adolescents francophones, et six parents (dont l'age varie de 42 it 52 ans). Quant ala base de la methode d'echantillonnage, elle a consiste dans Ie rayonnement it partir d'un petit nombre d'individus . Le quadrilatere du quartier Centre-Sud OU se deroule la recherche s'€'tend, en pratique, des rues Sherbrooke aSte-Catherine, et des rues Amherst a Delorimier. Le Centre-Sud est reconnu comme zone grise, zone 'designee: quartier populaire. Dans I'introduction, Claire Lefebvre, directrice de toute cette recherche effectuee de 1976 it '98" nous invite, ala suite de la consideration des buts du travail et des approches choisies, a aller degager de grandes conclusions de I'ceuvre. L'equipe de chercheurs a voulu tenter de decouvrir la nature des differences syntaxiques et morphologiques entre Ie fran~ais populaire montn?alais et Ie fran~ais standard. Les descriptions des dialectes (ce dernier terrne etant 'utilise ici pourreferer aun ensemble de constructions considerees comme "populaire" ou "standard" ') entrent dans Ie cadre d'une theorie de la grammaire. La recherche globale se situe dans la lignee des €'tudes syntaxiques de Labov sur Ie Black English Vernacular, puisque l'on adoptera une double approche: l'approche formelle, et I'approche fonctionnelle. La grammaire generative s'offre comme modele de la premiere approche . L'on fait des lors appel, avec Chomsky, aux sous-systemes (composants de base, composant transformationnel, structure s, puis, Ie composant phonologique et Ie composant de la forme logique; et, soussystemes de principes ctefinis dans les theories suivantes: liage, gouvernement , assignation...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 538-540
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.