In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

HUMANITIES 525 charme, d'autres Ies eIoignent, et elle ajoute des concepts qui ne sont pas strictement nietzscheens (d. pp 9 et 182). Cette souplesse, si elle doit etre portee au credit de I'auteure, souleve Ia question de Ia validite de Ia lecture philosophique. Aquoi Ia 'juger'? II est bien certain que, malgre l'exces de quelques formalistes, Ies etudes demeureront toujours ce qu'on pourrait appeler un art d'interpretation : 'Human beings, remarque Robert Scholes, are text-producing animals, and those descriptions called 'humanities' are primarily engaged in the analysis, interpretation, evaluation, and production of texts' (Semiotics and Interpretation, pI). Et, pour juger de Ia validite d'une lecture interpretative, on pourra suivre Gerald Prince: 'An ingenious reader is not only one who can find new answers to old questions but also one who can think of new questions' (Narratology, p 105). Ces propos permettent de relever I'originalite de Ia contribution de Renee Leduc-Park: en mettant de cote certains scrupules methodoIogiques, voire epistemoIogiques , on accordera volontiers a cette lecture nietzscheenne de Ducharme une valeur certaine fondee sur sa coherence et sa nouveaute. Une theorie ne peut tout capter, bien sur: 'ce que mon filet ne peut pas atlraper n'est pas poisson: repondit un ichtyologiste it Sir Arthur Eddington. Mais Ia recolte que fait Renee Leduc-Park valait bien qu'elle tende Ie sien. (PIERRE HEBERT) Yves Bolduc. Alain Grandbois: J e douloureux destin Presses de I'Universite de Montreal ('Lignes quebecoises'). 190 Dans Alain Grandbois: Ie douloureux destin, Yves Bolduc fait une analyse des dix-huit poemes de Rivages de l'homme basee sur Ies theories de Greimas, Barthes et Todorov. On est ici surpris de l'absence de Kristeva. On peut discuter Ie titre qui fait cliche et perpetue un lieu commun sur Grandbois et Ies poNes en general. Oui, Ies poetes sont plus maIheureux que Ies autres mais ils sont aussi plus heureux. IIs vivent simplement plus intensement. Rappelons-nous que Grandbois a voulu tout connaitre, tout aimer, tout sentir, tout 'vecrire'! II a reuni durant une grande partie de sa vie plusieurs des conditions objectives du bonheur telles que l'amitie, I'education, Ia sante et Ia fortune. Un 'destin douloureux ' existait en lui cornme dans les autres, une j.LOLpa. alaquelle sa personnalite angoissee etait tres sensible. Mais celle-ci ne I'a pas empeche de jouir de l'aventure humaine et par exemple de faire comme personne l'experience du voyage. Ceci dit, Yves Bolduc, a bien fait son travail d'exegete. Celte etude, dont Ie plan s'impose, est bien ordonnee, clairement con,ue et ecrite allegrement. Ce travail suit pariois Ia these mais revele un sens vaIabIe de Ia recherche. Apres une presentation bien faite, ranalyse de poemes 526 LEITERS IN CANADA 1982 se deroule logiquement, bellement. On compare des procedes, des images. On souligne l'evolution de I'ceuvre. On saisit !'imaginaire. On touche la pensee, l'emotion et la sensation. Bien sur, on peut se demander s'il est bien vrai que tous les elements de la condition humaine se rejoignent, s'expliquent et se definissent d'abord par la mort, dans la poesie de Grandbois. Sa vie est si vivante pourtant. Mais cette methodologie donne a ce livre beaucoup de convergence et d'unite. Cependant ce critique pousse son analyse assez loin pour faire dire des choses nouvelles aun poeme aussi galvaude que 'Le Silence.' II excelle d'ailleurs dans les analyses des tres profonds confins du souvenir. Emotions et symboles jaillissent Ires souvent sous sa plume d'un inconscient tout penHre d'archetypes . Cette analyse eclaire l'ceuvre de Grandbois, suggere de nouveaux sujets de recherches et rejouira les amateurs de details historiques par certaines remarques pertinentes sur ces Rivages de l'homme qui auraient pu s'intituler 'Passage de l'homme.' Un poete peut cependant accuser ce livre de tomber dans Ie vice de la critique actuelle, celui de glisser dans des modes vouees al'ephemere. Qui parle encore de la 'nouvelle critique' ou du structuralisme? On souffre d'hyperlrophie du texte. Pourtant, I'histoire des arts aurait du nous enseigner depuis longtemps qU'une trop grande preoccupation de la forme est une...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 525-526
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.