In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

silence soyeux ou la detresse depasse Ie fond du desespoir. Car, avant tout, ces poemes pensent. Et m~me si certains d'entre eux nous apparaissent comme des ebauches de poemes dejillus, deja aimes, on y retrouve Ie sel de la parole. Cest Ie m~me ton litanique beni du rythme, I'invocation, I'utilisation tres sensible des majuscules, des titres en suspens qui n'en sont pas. Car ces poemes demeurent une ceremonie, une celebration. lis portent les plus beaux costumes du son et marchent iI pas majestueux de noms et de verbes choisis pour leurs couleurs et leurs lumieres. Poemes inedits nous immerge dans I'univers de I'universellil OU la parole apprend et emeut. (CECILE CLOUTIER) Igor Mel'fuk et al. Dictionnaire explicatif e/ combinatoire du franr;ais contemporain: Recherches Jexico:-semantiques 1 Presses de I'Universite de Montreal '984. xvi, '72. $38.00 Oaude Poirier et al. Dictionnaire du franftlis qutbecois; Volume de presentation Presses de I'Universite Laval. xli, ,&). $'0.00 Ces deux dictionnaires, bien que de conception et de methodologie differentes, partagent d'autres traits que leur provenance universitaire. II 5'agit, dans les deux cas, d'un fascicule de demonstration - demonstration d'une methode nouvelle dans la description dictionnairique du lexique fran~ais; pour leur essai, les auteurs presentent une longue introduction genetique, theorique et explicative, avec references autobibliographiques iI I'appui, et proposent un echantillon d'articles - 50 dans Ie DECFC, 74 dans Ie DFQ - pour lesquels la microstructure est, selon I'objet de description, la plus complete possible. Le DECFC est un exemple d'un DEC (dictionnaire explicatif et combinatoire ), qui, iI son tour, est I'application lexicographique d'un MST (modele 'Sens .... Texte') - Ie discours du DECFC doit beaucoup a la logique, aux mathematiques et iI la siglaison. Parti de la theorie 'Sens .... Texte,' elaboree dans les annees 1960 par A.K. Zolkovskij et LA. Mel'fuk, qui pose un systeme logique fonctionnel et transformatif decrivant les correspondances entre I'ensemble infini des sens et I'ensemble infmi des textes, Ie DEC - veritable innovation lexicographique - a d'abord tente une description du russe, avant de s'adresser au fran~ais (Mel'~uk est depuis quelques annees professeur a I'universite de Montreal). Les entrees de la macrostructure sont dites 'vocables,' dont chacun reunit une ou plusieurs sous-entrees dites 'Iexemes'; Ie 'Iexeme' correspond ill'acception de mot ('vocable') mono- ou polysemique de la lexicographie traditionnelle.Tout article de lexeme a une structure rigide qui comporte une section semantique (definition), une section syntaxique (schema de regime) et HUMANITIES 203 une section 'Iexico-combinatoire' (fonctions lexicales). La defmition, necessaire et suffisante, definit une expression a variables ou 'actants semantiques'; celie de enseigner 2a est la suivante: ' X enseigne Y d Z = X enonce une affIrmation Y" qui fait partie d'une doctrine Y2 proposee 4a par X, dans Ie but de causer que Z sache I Ie contenu de Y.' Le schema de regime indique les differentes realisations possibles ou impossibles du schema de definition; par exemple, pour enseigner 2a, Yest obligatoire a moins que Z Ie remplace comme complement d'objet direct (enseigner les nations). Les fonctions lexicales - les auteurs en ont trouve environ 60 - ,presentent I'ensemble de la cooccurrence lexicale restreinte interessant Ie lexeme considere' (p 6), ce quirevient au paradigmatique etau syntagmatiquelexicalisesdulexeme ; ellescomprennentles synonymes, antonymes, derives fonctionnels, hyperonymes, cooccurrents metaphoriques codes, realisations typiques des actants du mot-cIe, operateurs syntaxiques et cooccurrents ou analogues aspectuels ('plus,' ,tres,' 'commencer,' 'causer' ... ). Si I'approche est originale et Ie metalangage deconcertant (par exemple, Ie cooccurrent foudroyante de maladie1a estetiquete'A,Fact, + AntiMagn,emp,), la methode permet de faire une description systematique , exhaustive et non equivoque, ce qui n'est pas Ie cas de la lexicographie traditionnelle. Les descriptions proposees ne sont pas cependant aussi completes qu'on pourrait Ie souhaiter: par exemple, s. v. inviter, il manque Ie paradigme des repas apres invitation d (invitation tl dejeuner, invitation tl diner) comme il manque aussi Ia fonction de compit?ment de nom (billet/cartellettre d'invitation). Le lexique decrit - Ie ,fran,ais contemporain' du titre n'est pas commente - serait un fran,ais contemporain standard non marque, sauf dans la mesure ou certains...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 202-204
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.