In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

HUMANITIES 223 calligraphic collection and a poetic anthology. The most interesting page for the modern reader is that signed by 'Emil Nelighan: who had known Beliveau at Mont Saint-Louis and who offered his sonnet 'Salons allemands: The album, photographs, and other documents reproduced in the book have been made available by M. Jean Beliveau, son of Louis-Joseph. With this handsomely illustrated and scrupulously annotated volume, Fides appears to be inaugurating a new collection devoted to little-known Quebec authors of an earlier period. Wyczynski, for his part, has once again provided students and specialists with a unique document from Quebec's literary past, presented with his unequalled erudition. (OAYID M. HAYNE) Donald Smith, avec la collaboration de Gilles Dorion, R~jean Robidoux et Andr~ Vanasse. Gilbert In Rocque: !'Ecriture du r&ie QuebedAm~rique. '42· $9·95 11 est bon que ce premier ouvrage consacre aG. La Rocque depuis son deces soit Ie fruit d'une collaboration et revete ainsi des allures d'hommage collectif ii un grand romancier trop tot disparu, tout en offrant une introduction aux divers aspects thematiques et stylistiques de son ceuvre. Ce double but a pour consequence que Gilbert La Rocque: l'Ecriture du rtve s'adresse plutot au grand public cultive qu'aux specialistes ii qui il sera neanmoins utile aussi. La Rocque deplorait Ie peu de gout du public pour une litterature exigeante envers elle-meme comme envers ses lecteurs: on en saura d'autant plus gre aux auteurs de chercher ii attirer vers l'ceuvre larocquienne 1'attention d'un plus vaste public. Donald Smith s'est charge de la conception d'ensemble du livre, de la bibliographie et de 60 (sur 108) pages de texte. Comme 1'indique Ie sous-titre '1'ecriture du reve,' pour Smith, 'Lire Gilbert La Rocque ... c'est penetrer dans Ie monde fantasmagorique du subconscient' (p 13). Le moyen qu'il prefere pour explorer cette riche mise en texte d'un 'subconscient: c'est I'etude, dans un roman apres I'autre, des 'images interieures' et des 'symboles: On aurait souhaite que les interpretations en soient mieux approfondies, et en fonetion d'une lecture psychanalytique plus rigoureuse; d'autre part, Ie fait de proceder roman par roman entraine de nombreuses repetitions, certains symboles, images et themes refaisant surface d'un roman a 1'autre. Peut-etre aurait-il mieux valu reperer d'abord les images/symboles pourensuite evoquer les romans qui les manifesten!. Malgre ces inconvenients, I'etude de Smith dresse un repertoire convaincant des principaux symboles et images larocquiens et esquisse leur signification psychanalytique: sa contribution est la plus generale du livre, celie qui revet Ie plus.nettement la fonction d'introduction a I'ceuvre larocquienne: elle possede les merites et les faiblesses inherents a de telles entreprises. Andre Vanasse remarque que 'La Rocque affectionnait par-dessus tout Ie travail de I'ecriture. Et pourtant peu de lecteurs-critiques ont insiste sur ses qualites stylistiques ...' (p 106). Gilles Dorion, dans son etude 'Une rhetorique efficace,' vient remedier a cette lacune. Dorion se livre a une interessante etude d'Apres Ia boue qu'il considere 'representatif de tous les autres' romans (p 75). Apres avoir degage 'La structure generale du recit' et y avoir demontre 'I'importance des remontees dans Ie souvenir' et des 'rappels obsessionnels des instants de crise' (p 77), Dorion etudie 'Le dedoublement du narrateuripersonnage.' Les transitions du je au elle et inversement ne traduiraient pas des changements de narrateuritrice mais son dedoublement (p 79) dontles manifestations constituent'des marques evidentes de schizophrenie, bien plus que de changement veritable de narratrice ou de focalisation narrative' (p Bo). 'Une rhetorique efficace' se penche ensuite sur 'Ie deroulement de la phrase' pour y reperer Ies 'procedes stylistiques [qui] servent a rendre efficacement ce drame interieur' (p 81), dont: Ies parentheses, l'absence d'articles, l'usage des infinitifs et des participes presents, l'utilisation de Ia ponctuation et l'emploi de Ia coordination et de Ia juxtaposition (plutot que Ia subordination ) (p 81). Dorion termine en etudiant 'syntagmes et attributs' et 'Ia synonymie': pour breve que soit son etude, elle procurera aux Iecteurs epris d'ecriture une perspicace et jouissive plongee dans celle-ci, Ie...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 223-225
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.