In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Les artistes et la politique : terrains franco-américains by Violaine Roussel, and: Art vs War. Les artistes américains contre la guerre en Irak by Violaine Roussel
  • Éric Brun
Violaine Roussel (dir.). - Les artistes et la politique : terrains franco-américains. Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, Université Paris 8, 2010, 265 pages. « Culture et Société ».
Violaine Roussel. - Art vs War. Les artistes américains contre la guerre en Irak. Paris, Presses de Sciences Po, 2011, 311 pages. « Sociétés en mouvement ».

Depuis les travaux pionniers de Gisèle Sapiro sur l’engagement des écrivains français sous l’Occupation 14 et de Frédérique Matonti sur les intellectuels communistes 15, plusieurs recherches situées au croisement de la sociologie de l’art et de la sociologie politique ont questionné les engagements d’artistes et/ou d’intellectuels 16. Les combinaisons que ces engagements manifestent entre art et politique revêtent en effet un aspect problématique, compte tenu du fait que les espaces de production artistique se sont historiquement dotés d’une autonomie relative à l’égard des espaces politiques, rendant peu légitime l’« emprise politique » sur les œuvres d’art. Cette problématique générale des rapports sociaux entre l’art et la politique a donné lieu plus récemment à la publication de deux livres importants. Le premier, Les artistes et la politique : terrains franco-américains, est un ouvrage collectif dirigé par [End Page 129] Violaine Roussel, professeure de sociologie à l’Université Paris 8, qui rassemble une petite dizaine de contributions d’auteurs français et américains. Le second, intitulé Art vs War, expose plus en détail l’enquête de Violaine Roussel sur l’engagement des artistes américains contre la guerre en Irak.

Le premier de ces livres, paru en 2010 aux Presses universitaires de Vincennes, se réclame d’une démarche comparative visant à mettre au jour à la fois des invariants et des différences dans les rapports entre art et politique en France et aux États-Unis. On regrettera néanmoins d’emblée que, contrairement à ce que laissent envisager les hypothèses développées à ce propos par Violaine Roussel dans l’introduction, l’approche comparative internationale soit en définitive peu présente dans les contributions. Elle n’est abordée de front que dans la contribution de Gisèle Sapiro. Dans son texte, qui se veut en effet une première tentative d’élargir ses recherches sur la responsabilité de l’écrivain en France à une comparaison avec les États-Unis, Gisèle Sapiro évoque des décalages temporels dans la circulation du thème de la responsabilité de l’écrivain entre les deux pays, décalages accentués au moment de la Seconde Guerre mondiale : tandis qu’en France, cette période voit la réappropriation du thème par une nouvelle génération d’écrivains engagée dans la Résistance littéraire, une évolution inverse a lieu aux États-Unis, qui aboutit à la victoire des positions de la Partisan Review en faveur de la liberté de création et d’expression individuelle, positions instrumentalisées après-guerre dans la lutte contre les communistes. Mis à part cet article, le fil conducteur du livre est surtout d’apporter des outils conceptuels et des études de cas permettant de rendre compte à la fois d’une division et d’une porosité entre les espaces artistiques et les espaces politiques ou militants.

Sans nier la richesse des différentes contributions des deux premières parties du livre (qui compte également des articles de William Roy, Vera Zolberg, Serge Proust et Christine Cadot), il faut s’arrêter surtout sur sa dernière partie, qui présente une plus grande cohésion. Elle rassemble trois études de cas mettant en lumière les tensions actuelles entre art et politique du point de vue des artistes « engagés » et leurs manières de gérer ces tensions. Les contributions de Violaine Roussel et Audrey Mariette, qui portent respectivement sur le cas du film américain Day zero et sur celui du « cinéma social » en France dans les années 1990–2000, d...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 129-133
Launched on MUSE
2013-07-10
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.