In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Canadian Women & the Struggle for Equality. The road to Gender Equality Since 1867 by Lorna R. Marsden
  • Hélène Charron
Marsden, Lorna R. – Canadian Women & the Struggle for Equality. The road to Gender Equality Since 1867, Don Mills, Oxford University Press, 2012, 292 p.

La progressive institutionnalisation de l’idée d’égalité entre les sexes dans les lois canadiennes depuis 1867 est le principal objet de cette synthèse historique, signée par Lorna Marsden, ancienne rectrice et vice-chancelière des universités York et Wilfrid Laurier, récemment revenue à son premier métier de professeure de sociologie à l’Université York, à Toronto.

Destinée en premier lieu aux étudiants et aux étudiantes de sociologie, cette synthèse ne prétend pas offrir de nouvelles données, ni proposer une nouvelle théorie sur le changement social. L’auteure revisite plutôt, à la lumière des travaux récents, une théorie [End Page 245] qu’elle a élaborée avec Edward B. Harvey à la fin des années 1970. Elle dresse des portraits généraux et individuels illustratifs de l’état des rapports sociaux de sexe à différentes périodes : des probables arrangements conjugaux et familiaux, des opportunités professionnelles et éducatives et des limites légales à la pleine citoyenneté des femmes. On pourra, par exemple, y apprendre ou se rappeler que les femmes ont perdu des droits politiques et juridiques en 1867, que leur engagement dans les guerres mondiales a été massif et multiforme, qu’elles ont toujours travaillé dans l’économie capitaliste comme dans l’économie domestique, que la diminution du nombre d’enfants, l’accès des femmes à l’éducation supérieure ainsi que les actions menées par les grandes organisations fé-ministes ont été des éléments clés des changements sociaux des cinquante dernières années et, aussi, que la lutte pour l’égalité entre les sexes n’est pas achevée. Le regard porté par Marsden sur ces 150 ans d’histoire est surtout légal et juridique.

La structure de Canadian Women & the Struggle for Equality n’est pas strictement chronologique. Elle suit les principales dimensions de la théorie du changement social défendue par l’auteure. Le premier chapitre expose la trame générale de l’étude et les suivants portent plus particulièrement sur l’institution du droit, la guerre, la dé-mographie, les mouvements sociaux et l’économie. L’auteure met l’accent sur quelques moments-clés : la Confédération (1867), les deux guerres mondiales (1914 (1939), la Commission royale d’enquête sur le statut de la femme (1967) et la Charte des droits et libertés (1982).

Dans le premier chapitre, Marsden discute brièvement la notion d’égalité. Elle souligne l’influence de la définition proposée par la juge Rosalie Abella, mais refuse ellemême d’en adopter une particulière. Elle justifie cette posture par la variabilité historique de la signification de la notion d’égalité (p. 18). Il demeure toutefois étonnant qu’un ouvrage de sociologie sur l’institutionnalisation de la notion d’égalité fasse l’économie d’une définition explicite du concept central de la réflexion proposée. En réalité, l’auteure défend bel et bien une conception particulière de l’égalité, libérale et juridique, mais celle-ci demeure essentiellement implicite.

Trois idées organisant la démonstration de l’auteure nous semblent mériter quelques réflexions. La première idée est celle voulant que les changements sociaux sont le fait d’une minorité de personnes, membre de l’élite sociale, ayant accès aux espaces de pouvoir, sachant saisir les occasions politiques et utilisant adroitement des stratégies pour construire des alliances. Que l’affaire « Personnes » « began and ended with people at the top » (p. 181) ne signifie pas que le changement social est l’apanage de l’élite. Les mouvements sociaux sont des acteurs majeurs dans la transformation des mentalités, notamment celles des décideurs politiques. Bien sûr « at the end of the day, the fruits of social movements come down to ensuring th[e] changes in law...

pdf

Additional Information

ISSN
1918-6576
Print ISSN
0018-2257
Pages
pp. 245-247
Launched on MUSE
2013-07-12
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.