Abstract

De plus en plus de sondages, réalisés par des gouvernements ou des entreprises privées, tentent de mesurer la satisfaction face à la vie, cette mesure étant obtenue grâce à des instruments d’auto-évaluation. Au Canada, de tels sondages n’ont pas été faits de façon systématique au fil des ans, mais les données recueillies depuis 1985, de même que des sondages récents réalisés plusieurs fois selon une même structure, facilitent beaucoup l’analyse que nous pouvons maintenant faire de l’évolution de cette satisfaction dans les diverses régions du pays. Dans cet article, je montre que, depuis 25 ans, la satisfaction face à la vie s’est beaucoup accrue au Québec quand on compare cette province au reste du Canada, et que l’ampleur de cette hausse du bienêtre subjectif est comparable à l’effet qu’aurait la multiplication par trois du revenu moyen des ménages.

Abstract

Self-reported life satisfaction is increasingly measured in government and private surveys around the world. In Canada, life satisfaction questions have not been asked in a consistent manner over time, but the accumulated set of data since 1985, along with recent surveys with repeated structure, now facilitates an analysis of regional changes. Those two and a half decades reveal a significant increase in life satisfaction in the province of Quebec as compared with the rest of Canada. The scale of this increase in well-being is comparable to the imputed effect of more than a trebling of mean household income.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-9917
Print ISSN
0317-0861
Pages
pp. 193-219
Launched on MUSE
2013-07-10
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.