Abstract

L’article porte sur le rôle des expressions et des excrétions corporelles dans les trois récits de Trois femmes puissantes (2009) de Marie NDiaye. L’analyse des défaillances physiques du personnage principal de chacun des récits fait ressortir les différents rapports entre le corps et l’identité qui se nouent dans l’œuvre.

pdf

Additional Information

ISSN
1931-0234
Print ISSN
0014-0767
Pages
pp. 76-89
Launched on MUSE
2013-07-04
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.