In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • L’abandon d’enfants. L’exemple des Côtes du Nord au XIXe siècle by Isabelle Le Boulanger
  • Guy Brunet
Isabelle Le Boulanger. - L’abandon d’enfants. L’exemple des Côtes du Nord au XIXe siècle. Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011, 368 pages.

Le thème de l’abandon d’enfants, de l’identité et des parcours des mères, du fonctionnement des hospices puis de l’Assistance publique semble inépuisable. Alors que de très nombreuses études ont été réalisées ces dernières décennies sur ces points, en France mais aussi dans de nombreux autres pays, la recherche continue à progresser, et l’ouvrage d’Isabelle Le Boulanger y contribue utilement.

En effet, cette étude présente un certain nombre de particularités qui la rendent précieuse et originale. Alors que la plupart des travaux portent sur des villes, où l’on sait par avance que l’on trouvera de nombreux enfants abandonnés, l’auteure a eu l’idée d’étudier un territoire a priori peu propice : le département des Côtes-du-Nord, largement rural, et dont la population est fortement encadrée par le clergé catholique. Si ce département est effectivement l’un des moins concernés par les naissances naturelles et l’abandon, ses hospices reçoivent tout de même de 600 à 1300 enfants trouvés chaque année au milieu du XIXe siècle (p. 38). À l’échelle de ce département, les comportements touchant à la fécondité illégitime et à la prise en charge des enfants abandonnés peuvent être étudiés de manière différentielle, entre zones rurales et zones urbaines, même si les villes sont de dimension modeste.

L’ouvrage est construit, de manière très classique, autour de trois temps, ou de trois questions : l’abandon de l’enfant (p. 31–136), l’accueil de celui-ci par l’hospice puis par le service d’Assistance (p. 139–217), le déroulement de l’enfance et de l’adolescence des enfants assistés (p. 221–299).

La première partie bénéficie du croisement de nombreuses sources, dont certaines peu exploitées jusqu’à présent. On remarque notamment un développement sur les modalités de l’exposition des enfants qui bénéficie de plusieurs témoignages tirés des archives hospitalières (p. 56 sq.). Le fait que les employés de certains hôpitaux aient enregistré si les femmes qui abandonnaient leur enfant exprimaient des « regrets » permet une étude originale (p. 68 sq.). Malheureusement, la qualité douteuse de cette notation en rend l’interprétation très hasardeuse : à Dinan, on observe 88 % de réponses positives contre 5 % à Saint Brieuc. Finalement, cela nous renseigne peut-être plus sur la mentalité des employés que sur l’état d’esprit des femmes dans ces circonstances dramatiques. Quelques pages consacrées aux circonstances de l’accouchement apportent un aspect très concret. L’auteure livre notamment quelques témoignages concernant des accouchements sans assistance (p. 99). Or, près de 10 % de ces femmes célibataires auraient accouché seules. Le rôle des sages-femmes et de l’économie qui entoure l’accouchement des filles-mères est également développé de manière très intéressante (p. 101 sq.). Ainsi, on se rend compte qu’au cours de la décennie 1862–1871 certaines sages-femmes de Dinan font accoucher, chacune, jusqu’à deux cents filles-mères. Ce sont souvent elles, ensuite, qui déposent l’enfant à l’hospice. Pour le reste, les conclusions auxquelles arrive l’auteure dans cette première partie ne font que confirmer ce qui a déjà été observé à de multiples reprises : ces mères sont presque toutes célibataires, assez jeunes (souvent âgées de 20 à 29 ans), pauvres et peu qualifiées, travaillant souvent comme domestiques ou journalières. [End Page 157]

La deuxième partie, consacrée à l’accueil des enfants par les hospices, est plus classique. En outre, les sources font parfois défaut et ne sont pas identiques pour tous les établissements. On apprend sans surprise...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 157-158
Launched on MUSE
2013-03-27
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.