Abstract

Many believe that the best way to learn a language is to study it in a country where that language is widely spoken. Underlying this belief is the assumption that study in a naturalistic setting will provide learners with ample opportunities for exposure to the target language and interaction with native-speakers of that language. This article reports the findings from a longitudinal study of the quantity and quality of exposure experienced by 17 Chinese graduate students at a Canadian university. Exposure was measured using a computerized log that participants completed once a month for one week, over a six-month period. Our findings show a general trend toward receptive rather than interactive use of English, and considerable variation among individuals in terms of the amount and type of language use. The discussion explores possible reasons for participants’ relatively low amount of oral interaction in English in this naturalistic setting.

L’opinion selon laquelle le meilleur moyen d’apprendre une langue est d’étudier dans un pays où cette langue est parlée par un grand nombre de locuteurs est très répandue. Une telle croyance repose sur la supposition que l’étude de la langue dans ses conditions naturelles expose largement l’apprenant à la langue cible et lui offre de nombreuses occasions d’interagir avec les locuteurs natifs. Cet article fait état des résultats d’une étude longitudinale portant sur la quantité et la qualité de l’exposition à la langue de 17 étudiants chinois inscrits aux cycles supérieurs dans une université canadienne. L’exposition a été mesurée au moyen d’un journal informatisé que les participants ont rempli pendant une semaine chaque mois, sur une période de six mois. Les résultats montrent une tendance généralisée à l’usage réceptif plutôt qu’interactif de l’anglais, et des variations considérables entre les individus en ce qui concerne le nombre d’occurrences et le type de langage utilisé. La discussion porte sur les raisons qui pourraient expliquer la quantité plutôt faible d’interactions orales en anglais dans ces conditions naturelles.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1131
Print ISSN
0008-4506
Pages
pp. 1-33
Launched on MUSE
2013-02-15
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.