In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

L'Anti-Theatre ou L'Excommunication de Theramene* CLAUDE AVELINE DEPUIS COMBIEN D'ANNEES parle-t-on en France et dans Ie monde de theatre "d'avant-garde"? Voila Ie premier point qui Ie rend remarquable: la persistance de son etiquette. Evocatrice d'audace, de temerite, de provacation , elle est maintenant cousue au rideau des scenes officielles, coHee sur des anthologies, gravee sur des cartes de visite. C'est Verlaine (la comparaison ne blessera personne) non pas au cafe Procope comme Ie montre une photo fameuse, mais a un diner de l'Elysee, a gauche de la maitresse de maison qui expliquerait au representant du Saint-Pere, son eternel voisin de droit: "Vous savez que Ie maitre Verlaine est un poete maudit?" Les principaux tenants de "l'avant-garde" ont atteint l'age des honneurs et des consecrations: ils n'en demeurent pas moins "d'avantgarde ," ils sont meme devenus les "classiques de l'avant-garde." Dire que certains d'entre eux ont construit leur gloire sur Ie non-sens! II ne reste plus qu'a nommer leurs disciples: "l'arriere-garde de l'avant-garde." Les aficionados ont prefere une autre enseigne: "l'anti-theatre." Le "nouveau roman" avait aussi ete appele par quelques-uns des siens "l'anti-roman": un abces de fixation sur Balzac ("On ne peut plus ecrire comme Balzac") a contredit cette generalite. "L'anti-theatre," lui, ne precise pas de quel theatre il est l'anti, toujours pret a supporter gaillardement d'etre l'anti-tout-Ie- theatre-des-origines-a-Ia-veille-de-nosjours (en exceptant Shakespeare, ou n'importe qui peut toujours decouvrir queIque part une caution avant la Iettre de n'importe queUe *For an English summary, please turn to p. 321. 281 282 CLAUDE AVELINE experience). "L'anti-theatre" ou la derision du tragique. II ne s'agit pas d'un tragique precis, traite en comedie ou en farce comme on a pu Ie faire si souvent avant lui. Le tragique elementaire, essentiel, source de toutes les tragedies, qui est la banalite de la vie humaine dans l'absurdite de l'univers, l'Interrogation sans reponse, Ie Possible impossible, l'Incommunicabilite et la Solitude irremediable. De tout temps, Ie theatre a presente des personnages symboliques: l'officier-drapeau, Ie juge-balance, Ie pretre-croix, la femme-serpent, etc., les symboles marquant un rapport pour ou contre, mais incessant, avec les societes, avec les dieux, avec Dieu. "L'anti-theatre" ne connait rien de pareil. II est sorti de cette nouvelle clef des songes qui veut boueler chacun de nous au plus profond de soi - nous n'attendons plus comme Pascal de mourir pour nous savoir seuls, il nous suffit d'avoir dormi, - afin d'avoir Ie plaisir de nous en liberer. La tentation effrenee du conscient a "rendre" l'inconscient ne saurait s'epanouir sans les interpretations de la psychanalyse. "L'anti-theatre" est livresque. II s'oppose absolument a l'auteur qui pourtant, selon certains, l'aurait annonce, prepare: Pirandello . Quand Pirandello revendiquait toutes les libertes imaginables, quand il cherchait, par tous les moyens, par tous les procedes, as'evader de ses cauchemars et de ses obsessions, il ne se fixait d'autre but en definitive que de croire et de faire croire aux etres dont illes chargeait. "L'anti-theatre" ne croit aaucun de ses porte-intentions. Obsede sans la moindre foi par Ie Diable, Ie Mal, Ie peche originel, convaincu sans Ie moindre fondement d'avoir a s'imposer comme une ceremonie sacramentale , un mystere, une messe, il parvient tout juste au resultat contraire , et tant pis pour les personnages qui, quetant un auteur, seront tombes sur les siens! La chair et Ie sang disponibles se verront changes en especes de vinaigre et de crouton moisi. Si encore ces pantins faisaient horreur au grand public! Mais la derision est devenue elle-meme derisoire. Elle rejoint une forme aujourd'hui banale de provocation apparente, complice en verite de ses pseudo-victimes qui continuent de se porter amerveille. Bourgeoisie pas morte, theatre suit. Le theatre d' "avant-garde" suit tout comme un autre , il apporte la dose exacte d'attaque et de violence dont Ie bourgeois achete en entrant...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5286
Print ISSN
0026-7694
Pages
pp. 281-289
Launched on MUSE
2013-07-03
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.