Abstract

Le rapport mère-fille, omniprésent dans l'écriture des femmes, n'est pas qu'un simple thème: au contraire, il est déterminant aussi pour la représentation. Les formes que prend ce rapport conditionnent également la forme textuelle, les structures narratives, voire le langage. À partir du corpus littéraire québécois au féminin depuis les années 1930, sont examinés ce rapport et les diverses formes textuellesauxquelles il donne lieu. Voilà autant d'éléments qui contribueront à rendre compte de la spécificité de l'écriture des femmes.

pdf

Additional Information

ISSN
2166-5486
Print ISSN
1077-825x
Pages
pp. 76-91
Launched on MUSE
2016-04-06
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.