Abstract

L'analyse de la dimension mytho-poétique du roman Vers la lumière de Chantal Chawaf permet de relever la façon particulière dont cette auteure élabore une parole féminine fusionnelle, configurée à la croisée du biologique et du symbolique. L'élaboration de cette parole de l'origine est saisie à travers un récit qui retrace le voyage initiatique de deux personnages féminins, France Meininguel et sa fille Jasmine. La quête identitaire de la femme au nom emblématique et de sa fille prend la forme d'un voyage cosmique. L'analogie entre les personnages de Vers la lumière et quelques figures de la mythologie grecque donne plus de sens à la quête identitaire entreprise par les deux personnages féminins. Ce roman met le lecteur en présence d'un tissu thématique et discursif pluriel, qui l'oblige de suivre le fil de la parole de l'origine à travers un labyrinthe verbal extrêmement riche, traduit par une "écriture sensorielle", biologisante, plus apte, selon Chawaf, à exprimer la fusion du mot et de la chair.

pdf

Additional Information

ISSN
2166-5486
Print ISSN
1077-825x
Pages
pp. 56-64
Launched on MUSE
2016-04-06
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.