Abstract

L'étude du Journal de Catherine Pozzi (1882-1934), qui met au premier plan les questions de l'ordonnancement du temps, de l'âme, du destinataire des écrits intimes, nous conduit, au-delà de la découverte d'un auteur trop longtemps ignoré, à la mise en évidence des paradoxes inhérents au genre du journal intime.

pdf

Additional Information

ISSN
2166-5486
Print ISSN
1077-825x
Pages
pp. 30-38
Launched on MUSE
2016-04-06
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.