In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Claire Marrone119Women In French Studies Un Entretien avec Marie Cardinal1 Marie Cardinal connaît un succès mondial depuis plus de deux décennies , surtout depuis la publication de son texte le plus important, Les Mots pour le dire (1975). Elle a publié une quinzaine d'oeuvres de fiction, d'autobiographie et de critique littéraire, y compris trois romans depuis 1987: Les Grands désordres (1987), Comme si de rien n'était (1990), et Les Jeudis de Charles et de Lula (1993). Aujourd'hui, elle compte panni les femmes écrivains d'expression française des plus importantes. Ses textes soulèvent des questions particuli èrement importantes pour la critique féministe contemporaine: la fusion des éléments autobiographiques et fictifs; la construction historique, mythologique et politique de l'identité féminine; la relation mère-fille; et l'écriture et l'exil. Dans beaucoup de ses textes, Cardinal peint son existence nomade. Née en Algérie en 1929 d'une famille de colons français, elle partage sa vie actuellement entre Malaucène, en Provence, et Montréal. On retrouve constamment des thèmes de pérégrinations géographiques dans ses écrits, déplacements qui reflètent souvent le voyage personnel vers une connaissance de soi. Le cadre de l'entretien était un petit appartement confortable près du vieux Montréal. Nous y avons abordé des sujets variés—de ses derniers textes à sa famille, du féminisme à l'autobiographie. La Naissance d'un écrivain CM: Est-ce que vous pensez que l'écriture soit une manière de se connaître? MC: D'exister, de s'identifier, de se connaître, c'est sûr.... C'est le fait de s'exprimer de n'importe quelle manière. Je pense qu'une femme qui tout d'un coup se passionne pour la peinture, une femme qui se passionne pour la cuisine ou pour le tricot, c'est pareil. C'est-à-dire qu'elle s'exprime là-dedans. Alors, il y a une sorte de hiérarchie qui est faite en Occident. C'est sûr qu'écrire, c'est mieux que faire la cuisine. Moi, je ne trouve pas. (Faire) de la bonne cuisine, c'est un art.... Il y a des femmes qui font de véritables créations avec du tissu.... Ce qu'il faut, c'est que—pas seulement les femmes—tout le monde s'exprime... Moi, c'est sûr que ce qui me fait le plus exister, bien plus que les enfants, les petits-enfants et le reste, c'est l'écriture. Si on m'enlève l'écriture,je ne suis plus rien. Si, je suis une bonne maman, une bonne grand-mère... Tandis que, l'écriture , c'est moi toute seule.... Moi, je n'ai écrit qu'étant en analyse. Je n'avais jamais écrit avant. J'ai commencé à écrire dès le début de ma psychanalyse, et j'ai écrit sans savoir que j'écrivais. Je ne sais pas pourquoi j'ai écrit. Probablement parce que je voulais aller plus vite dans l'analyse. J'ai vécu quelques années dans une situation d'angoisse constante, perpétuelle, heure après heure, etjour après jour, qui était insupportable, qui était invivable et je voulais chasser cette angoisse de moi.... Je n'ai jamais décidé—je vais écrire un livre. Je ne l'ai jamais désiré. Jamais. C'est venu comme ça. Et puis finalement , il y avait deux cents feuillets. Et puis, bon, ça faisait un livre. Claire Marrone120Women In French Studies Il y avait deux choses (importantes). J'avais un amant allemand. Jean-Pierre était parti pour le Canada. Il commençait à avoir des maîtresses dans tous les sens, etc. Bon. Moi, j'avais un amant allemand qui écrivait.2 Mais je ne comprends pas l'allemand. Etant donné que j'avais déjà des enfants, puis à l'époque, je n'écrivais pas, je travaillais pour gagner ma croûte, pour payer le loyer parce que Jean-Piene-c'est un "bum," comme on dit ici, "he's a tramp." (rires) Lui, à partir du moment où il n'était...

pdf

Additional Information

ISSN
2166-5486
Print ISSN
1077-825x
Pages
pp. 119-131
Launched on MUSE
2016-04-06
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.