In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Infirmières parisiennes, 1900-1950. Émergence d'une profession
  • Véronique Leroux-Hugon
Christian Chevandier . – Infirmières parisiennes, 1900-1950. Émergence d'une profession, Paris, Publications de la Sorbonne, 2011, 312 p. « Histoire contemporaine ».

Aucun des termes du titre choisi par Christian Chevandier n'est anodin : il s'agit bien, après son ébauche, d'étudier la maturation d'un groupe professionnel spécifique, celui des infirmières, à Paris – et à Paris exclusivement –, pour des femmes le plus souvent d'origine provinciale, qui, venues à la capitale pour chercher du travail et devenues femmes dans la ville, ont progressivement formé un corps spécifique, féminin donc, et qualifié, œuvrant dans un univers en pleine mutation : l'Assistance Publique, la fameuse « AP », dans la première moitié du XXe siècle. La période d'étude choisie exclut en effet volontairement à la fois la IIIe République commençante et les années d'après-guerre qui voient d'autres bouleversements.

Comparant le travail de l'ethnologue à celui de l'historien, Christian Chevandier propose une approche originale et fructueuse de son sujet en trois niveaux : l'étude de l'ensemble du personnel soignant de l'AP, une approche plus fine du personnel de cinq établissements, couplée à l'examen précis des dossiers individuels de seize soignantes à l'hôpital Broca. Les sept chapitres de l'ouvrage offrent, par conséquent, une vision de plus en plus précise de l'infirmière parisienne.

L'auteur commence ainsi par une vue d'ensemble, indispensable, sur la politique hospitalière parisienne et sur la « révolution républicaine » que connaissent ses structures dès 1872. Celle-ci aboutit aux bouleversements décisifs des fonctions et de l'administration de l'hôpital qui apparaissent très nets en 1900, par exemple à l'hôpital Tenon. On peut regrouper ces bouleversements en trois grandes catégories : la modernisation des équipements et une nouvelle organisation scientifique du travail qui modifie les rapports entre travailleurs ; la prise en compte de la maladie comme une affaire qui concerne non plus le patient individuellement, d'ailleurs souvent issu des mêmes milieux que ces travailleurs, mais la société, la nation dans son intégralité ; enfin, les changements liés à l'accès des femmes à l'activité salariale.

Encadrés par l'importante réforme du personnel hospitalier entreprise en 1903 et la loi de 1919 sur la journée de travail de huit heures, les métiers de soignantes se [End Page 151] construisent en distinguant personnels des services et personnels de soins, au service direct des malades. La qualification se concrétise par une réflexion sur les terminologies, sur l'uniforme affirmant la subtile hiérarchie des grades, sur la mise en place d'un déroulement de carrières, ou sur la rémunération – tous éléments significatifs d'une politique d'attachement du personnel. L'étude fine de l'évolution des salaires dans la période indiquée démontre un niveau de vie légèrement supérieur à la moyenne, même s'il se dégrade dans les années 1940. En outre, la transformation du travail du personnel hospitalier se trouve directement liée à la hausse des niveaux de qualification, ce qui correspond aux besoins d'un hôpital dont l'activité est de plus en plus thérapeutique et efficace, mais aussi à des mesures de réduction du temps de travail qui conduisent à une multiplication des effectifs par 3,6 et changent radicalement la vie dans les services.

Dans le chapitre suivant, l'auteur décrit la mise en place de ces personnels qualifiés et spécialisés que sont « les infirmières de l'AP », corps sécularisé, laïcisé sous l'impulsion du docteur Désiré-Magloire Bourneville et formé professionnellement dans une dynamique de Progrès, valeur phare des débuts de la Troisième République. Deux types de hiérarchie se mettent alors en place : celle du savoir et celle des services ou des malades en fonction des types d'intervention qu'ils nécessitent. Cette mise en place s'effectue dans le contexte d'une tendance...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 151-153
Launched on MUSE
2012-05-11
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.