In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

  • Engagements :68, et après ?
  • Frédérique Matonti*

À première vue, les deux articles qui suivent ne semblent guère s'accorder. Tandis que Nuno Pereira et Renate Schär proposent les premiers résultats d'une enquête prosopographique sur des militants suisses soixante-huitards ordinaires, Vincent Gayon analyse le « marronnier » que fut, dès la fin des années 1970, le « silence des intellectuels », et son point d'orgue : la controverse lancée dans Le Monde en 1983 par le porte-parole du gouvernement, Max Gallo, alors socialiste. Intellectuels qui, bien que supposés silencieux et à l'inverse des militants helvétiques, n'étaient pas des anonymes. De même, les périodes sur lesquelles portent ces deux textes sont distinctes : tandis que Nuno Pereira et Renate Schär suivent les militants des années 60 et 70, en dépit du titre de son article, Vincent Gayon traite en réalité des années 80, laissant de côté le moment où la configuration précédente dans laquelle prend place Mai 68 se referme.

Les intellectuels parlent des intellectuels, les soixante-huitards célèbrent les soixante-huitards

Pourtant ces deux objets – Mai 68, les intellectuels – ont un premier point commun. Longtemps, ce sont les intellectuels eux-mêmes qui ont traité des intellectuels, que ce soit pour en faire la critique virulente (par exemple L'Opium des intellectuels d'Aron 1 pendant la guerre froide) ou l'éloge (par exemple le Plaidoyer pour les intellectuels de Sartre 2 peu après la guerre d'Algérie), ces deux postures et cet affrontement paradigmatique n'étant que, selon le camp, l'envers d'une disqualification de ses concurrents ou d'une justification de ses propres prises de position. La controverse sur le silence des intellectuels, comme celles qui se déroulent par pétitions interposées dans les périodes de crise politique 3, renoue pour une part avec cette tradition, puisqu'il s'agit bien, si l'on suit Vincent [End Page 3] Gayon, d'une « restructuration de l'espace de valorisation intellectuelle [tendant] en définitive à (auto)exclure une série d'intellectuels » 4.

Il a fallu attendre les années 80 pour qu'historiens et sociologues s'emparent, comme le fait ici Vincent Gayon, de l'objet « intellectuels » et en produisent deux analyses par ailleurs assez opposées. Les premiers – cible souvent transparente de l'article – ont proposé une histoire des prises de position des intellectuels au fil des sollicitations des événements qui les forceraient par leur urgence, comme la fondatrice affaire Dreyfus, à sortir de leur « tour d'ivoire » 5. Les seconds, comme Christophe Charle 6 ou Gisèle Sapiro 7, ont fait l'hypothèse, dans la lignée des travaux de Bourdieu, que ces mêmes prises de positions s'expliquent avant tout par les positions professionnelles des uns et des autres dans leur champ de production respectif, les intellectuels les plus reconnus par leurs pairs étant ceux qui prennent les positions les plus autonomes vis-à-vis des pouvoirs temporels (État, Armée voire mécènes...) et qui, en l'occurrence, soutiennent contre ces derniers le capitaine Dreyfus. L'attention pour les moments de perte d'autonomie des champs de production intellectuelle et artistique – pendant l'Occupation, mais aussi dans les anciennes dictatures de l'Est 8 – a ensuite permis de complexifier ces analyses de l'engagement des intellectuels et par exemple de montrer que l'engagement des œuvres et des productions intellectuelles (au nom d'un idéal, socialiste 9 ou catholique 10), signe d'un faible capital symbolique en cas de conjoncture routinière, prend en cas de domination politique extrême un sens positif. La pratique par exemple de la littérature clandestine ou du texte allusif, codé, « de contrebande », vient s'opposer à la « tour d'ivoire » devenue le signe de la compromission.

De même que l'histoire des intellectuels est pour une part une affaire d'éloge ou de satire, le récit de Mai 68 s'est souvent résumé à une commémoration par ses anciens acteurs les plus célèbres, qu'il s'agisse d'en exalter le souvenir (Daniel...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 3-8
Launched on MUSE
2012-05-11
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.