publisher colophon
  • Notices bio-bibliographiques des auteurs

Marc Arino docteur en littérature québécoise (Université Michel de Montaigne Bordeaux 3), est depuis 2007 maître de conférences des universités (titulaire) en Littératures française et francophones à l'Université de la Réunion. Il est l'auteur d'une quinzaine d'articles sur des auteurs québécois tels que Michel Tremblay, Yves Beauchemin, Anne Hébert, Jean-François Beauchemin et Ying Chen. Il a publié dans la collection "Eidôlon" du Laboratoire Pluridisciplinaire de Recherches sur l'Imaginaire (LAPRIL) de Bordeaux 3 les ouvrages suivants: en 2007, L'Apocalypse selon Michel Tremblay, version remaniée de sa thèse et 1985-2005: vingt années d'écriture migrante au Québec. Les voies d'une herméneutique (dir.), actes d'un colloque international qu'il a organisé en 2005 en collaboration avec Marie-Lyne Piccione; en 2010, En quête d'une litté-rupture: imaginaire et modernité dans les littératures québécoise et d'ailleurs. Mélanges offerts à Marie-Lyne Piccione (dir. avec Gérard Peylet).

Markus Arnold est doctorant en littérature comparée/littérature francophone en cotutelle franco-allemande (Université de Regensburg et Université de La Réunion). Il est membre du laboratoire LCF-CNRS UMR 8143 de l'Université de La Réunion. Ses intérêts de recherche portent sur les littératures et cultures francophones et anglophones, en particulier celles de l'Océan Indien, la théorie post-coloniale et les études de cinéma. Il a publié des articles sur la littérature mauricienne dans des revues et actes en France, en Belgique, en Espagne et à Maurice. En mars 2012, il soutiendra sa thèse intitulée Écritures de violence et l'interculturalité: enjeux identitaires dans le roman contemporain mauricien d'expression française et anglaise. Il est également associé à un groupe de recherche international sur 'Les écritures de l'hybris. Penser la violence dans les littératures de l'océan Indien' de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF).

Serge Bergeron est enseignant de français au Cégep de Sainte-Foy, à Québec. Auteur d'une thèse intitulée Michel Tremblay adaptateur? D'Aristophane à Paul Zindel, soutenue en 2005 à l'Université Laval. Il travaille depuis 2009 à une nouvelle édition de L'Univers de Michel Tremblay: dictionnaire des personnages, conçu en 1996 par Jean-Marc Barrette. Il est également chargé d'effectuer la mise à jour du curriculum vitae de Michel Tremblay, à la demande de son agent. Outre quelques articles parus dans le Dictionnaire des œuvres littéraires du Québec ou [End Page 294] dans Québec-Français, Serge Bergeron a collaboré aux Cahiers du Théâtre Denise-Pelletier lors de la création en 2010 d'une adaptation de Thérèse et Pierrette à l'école des Saints-Anges. Il procède enfin à l'étude des traductions de Michel Tremblay, conjointement avec un groupe de recherche de l'Université de l'Alberta.

Éloïse Brezault, diplômée de l'Université Paris-Sorbonne Nouvelle, enseigne actuellement les théories de la communication et de la culture à New York University. Elle donne aussi des cours de français et de littérature française et francophone à Wagner College. Ses recherches portent sur la littérature-monde, l'évolution du roman contemporain en Afrique francophone et anglophone, la littérature d'immigration, etc. Elle a publié un recueil d'entretiens avec des auteurs africains francophones, Afrique. Paroles d'écrivains (Mémoire d'encrier, 2010). Ses récentes publications portent sur "Le discours préfaciel dans la traduction américaine de L'Intérieur de la nuit, de Léonora Miano." (Women in French), "Les enjeux du manifeste Pour une littérature-monde." (Études Littéraires Africaines). À paraître sous peu dans La Revue de Littérature Comparée, son article "Le 'polar' en Afrique australe anglophone: la question des clivages identitaires". Elle travaille actuellement à un ouvrage sur Johnny Chien Méchant du Congolais Emmanuel Dongala.

Jeanne-Marie Clerc est professeure de Littérature Comparée Émérite à l'Université Paul-Valéry/Montpellier 3, où elle a assuré un enseignement de cinéma et littérature pendant 10 ans. Après avoir obtenu une bourse du gouvernement d'Ottawa, elle y a créé un enseignement de littérature et cinéma québécois, puis assumé celui de littérature et cinéma négro-africains au sein d'un Diplôme d'Université d'Études francophones, fondé par elle avec la participation de plusieurs collègues et couvrant l'ensemble de l'aire francophone. Elle est l'auteure de plusieurs ouvrages, parmi lesquels Assia Djebar: Ecrire, trangresser, résister (Paris: L'Harmattan, 1997) et Parole de banlieue: Mounsi, en collaboration avec Fabien Cruveiller (Montpellier: Editions du CERS, 2009).

Karolina Kapolka travaille à l'Université de Silésie, Pologne, où elle a soutenu sa thèse de doctorat intitulée La Conception et la structure de la famille dans l'œuvre de Michel Tremblay. Figures parentales, rédigée sous la direction du Professeur Krzysztof Jarosz.

Rachel Killick, Professeure adjointe du Département de français de l'Université de Leeds, a été, jusqu'à sa retraite en automne 2008, titulaire d'une Chaire d'études québécoises et de littérature française à la même université. Elle est l'auteure et la directrice de plusieurs publications sur l'œuvre de Michel Tremblay (y compris une édition critique des Belles-sœurs (London: Bristol Classical Press, [End Page 295] 2000), sur le Québec au sein de la francophonie (Uncertain Relations: Configurations of the Third Space in Francophone Writings of the Americas and Europe (Peter Lang, 2005), et sur le théâtre francophone des Amériques (numéro consacré aux Francophone Theatres of the Americas: Text, Performance, Reception, dans le International Journal of Francophone Studies 13.2 (2010)). Ses publications récentes comprennent aussi un essai sur Le Premier quartier de la lune, roman de Michel Tremblay, dans Culture québécoise et valeurs universelles, dirigé par Yvan Lamonde et Jonathan Livernois (Québec: Presses de l'Université Laval, 2010), et un autre sur les films de Léa Pool, dans Transatlantic Passages: Literary and Cultural Relations between Quebec and Francophone Europe, dirigé par Paula Ruth Gilbert and Miléna Santoro (Montreal: McGill-Queens, 2010). Elle prépare actuellement un ouvrage sur la genèse et la mise en scène d'Albertine, en cinq temps. Sa contribution au rayonnement de la culture québécoise au Royaume-Uni lui a valu en 2004 l'attribution de l'Ordre des francophones d'Amérique.

Louise Ladouceur est professeure titulaire au Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta et rédactrice adjointe francophone de la revue Recherches théâtrales au Canada. Ses recherches portent sur la traduction théâtrale, le théâtre canadien, la dramaturgie francophone de l'Ouest du Canada et la lecture à voix haute. Elle a publié dans plusieurs revues scientifiques et son ouvrage Making the Scene: la traduction du théâtre d'une langue officielle à l'autre au Canada, paru chez Nota Bene en 2005, a remporté le Prix Gabrielle-Roy et le Ann Saddlemyer Book Award. Elle prépare en ce moment un ouvrage sur l'histoire du théâtre francophone en Alberta. Détentrice d'un doctorat en études interdisciplinaires de l'University of British-Columbia, elle est aussi diplômée du Conservatoire d'art dramatique de Montréal et a fait carrière auparavant dans les arts de la scène au Québec.

Véronique Maisier est professeure à Southern Illinois University, à Carbondale, où elle enseigne des classes de langue et de littérature française et francophone de la Suisse, du Canada et de la Caraïbe. Son domaine de recherche comprend la littérature française du 20e siècle et la littérature caribéenne. Elle s'intéresse plus récemment aux écrits de l'auteure guadeloupéenne Gisèle Pineau. Véronique Maisier termine également un manuscrit sur la violence dans les écrits de cinq auteurs francophones et anglophones de la région caribéenne (Jean Rhys, Merle Hodge, Gisèle Pineau, Patrick Chamoiseau et Michelle Cliff) intitulé Stones and Blood: Violence in Francophone and Anglophone Caribbean Literature.

Jacek Mulczyk-Skarżyński est étudiant de Master en philologie romane à l'Université de Varsovie. Il s'intéresse à l'analyse du discours et aux questions sociolinguistiques dans le théâtre québécois. Il prépare, sous la direction du professeur [End Page 296] Józef Kwaterko, un mémoire de maîtrise, "Dialectique de l'aliénation dans le théâtre de Michel Tremblay." Sa récente traduction en polonais d'Albertine, en cinq temps a été mise en scène au Teatr Śl a.ski de Katowice. En 2008, il a contribué au premier Colloque Interuniversitaire "Langue-Culture-Identité" à Murzasichle avec la communication "Sacrée Vierge ou Comment l'Église catholique est devenue la plus grande source des jurons au Québec" (version en langue polonaise). Son article "Matelsom, une affaire trop gay? Analyse du discours publicitaire dans la campagne Et vous, comment dormez-vous? de Matelsom" est à paraître dans L'Amuse-Bouche, le journal français de Yale University.

Robert Proulx est professeur agrégé au département des langues et littératures de l'université Acadia en Nouvelle-Écosse. Ses recherches portent principalement sur la chanson et la poésie québécoise et acadienne. Il prépare actuellement la publication d'un livre intitulé Images et Paroles suite au colloque international sur le cinéma et la chanson qu'il a organisé dans le cadre de la rencontre annuelle de l'Association des professeurs de littérature québécoise et acadienne de l'Atlantique.

Antoinette Sol, spécialiste du 18e siècle, est professeure de français à l'Université d'Arlington (Texas, USA) et directrice de son département de langues modernes. Elle est titulaire d'un doctorat de lettres (PhD) décerné par l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA). Elle est auteur de Textual Promiscuities: Eighteenth-Century Critical Rewriting (2003) et ses éditions de Le Mulâtre de madame Aurore Clôtaux. Balzac et Auguste Le Poitevin de Saint-Almé (2009) et Le Nègre. Honoré de Balzac, sous le pseudonyme de Horace Saint-Aubin (2011) préparées en collaboration avec Sarah Davies Cordova sont parus chez L'Harmattan. Elle est par ailleurs l'auteure de nombreux articles écrits en français ou en anglais, parus dans des revues françaises, anglaises et américaines.

Samuel Thévoz est docteur ès Lettres de l'Université de Lausanne. Maître-assistant, il enseigne actuellement les littératures de langue française. Ses recherches portent essentiellement sur la notion de paysage dans les récits des voyageurs français au Tibet au tournant des 19e et 20e siècles et sur le paysage et sur les phénomènes d'interculture en littérature. Il est l'auteur de plusieurs articles et a récemment publié un livre remarqué, Un horizon Infini. Explorateurs et voyageurs français au Tibet (1846-1912) (Paris: PUPS, 2010, 475 p). [End Page 297]

Additional Information

ISSN
2156-9428
Print ISSN
1552-3152
Pages
294-297
Launched on MUSE
2012-04-25
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.