Abstract

Edward Said conclut son recueil d'essais, Culture et impérialisme, sur la vérité universelle de l'exil et fait du Migrant et de l'Exilé les figures les plus capables pour comprendre l'identité hybride et décentrée du monde actuel. Cependant, leur créativité et leur dynamisme, nous dit Said, se voient chaque jour, menacés par les méfaits de la globalisation et du repli identitaire. Au regard des réflexions de Said et des idées que Pap Ndiaye développe dans son essai La Condition noire, nous nous attacherons à voir comment se manifeste la perception de l'identité noire dans la société française, au travers de deux romans, Tels des astres éteints de Léonora Miano et Black Bazar d'Alain Mabanckou. Nous centrerons notre analyse sur la représentation de l'immigré africain ou du citoyen afro-français—qui est d'ailleurs rarement désigné en ces termes par les représentants de la République française.

pdf

Additional Information

ISSN
2156-9428
Print ISSN
1552-3152
Pages
pp. 142-157
Launched on MUSE
2012-04-25
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.