In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Introduction à la narratologie: Action et narration
  • Arcana Albright
Françoise Revaz , Introduction à la narratologie: Action et narration. Louvain-la-Neuve: Duculot, 2009. 224 pp.

Françoise Revaz offre avec Introduction à la narratologie: Action et narration une étude à la fois détaillée et accessible sur la question centrale de la narratologie—qu'est-ce qu'un récit?—en considérant [End Page 267] parallèlement l'action et la narration. Cette double perspective se justifie par le rapport intime qui existe entre le monde de l'action et la narration aussi bien que par la variété des perspectives théoriques sur ce rapport chez les narratologues, les philosophes et les historiens. Loin de prendre définitivement position sur ce type de rapport, Revaz relève les questions dans ce débat et donne au lecteur des outils théoriques et analytiques pour y participer.

Revaz pose de nombreuses questions: qu'est-ce qui différencie une action d'un événement? Quels sont les degrés de causalité, d'action-nalité, d'agentivité et de narrativité? La narratologie reste-t-elle pertinente face aux particularités des récits contemporains? Pour répondre à ces questions et à bien d'autres, Revaz se réfère à des textes et des points de vue théoriques aussi nombreux que variés. Elle s'appuie sur la philosophie anglo-saxonne afin d'élaborer une sémantique de l'action et sur les narratologies classique et post-classique pour explorer la narrativité et ses catégories textuelles. Elle considère avec perspicacité les notions de récit minimal, de nouement et de dénouement, et de la narrabilité ainsi que le rôle du lecteur dans la narrativisation d'un texte. Consciente des acquis de la narratologie post-classique, elle critique les stricts binarismes et privilégie le continuum comme modèle conceptuel, proposant des continuums qui vont de l'action à l'événement, de la causalité à la motivation et de la chronique au récit.

Après un examen rigoureux de l'action et de la narration, Revaz teste l'efficacité des catégories et des distinctions développées en analysant deux problèmes narratologiques actuels: le retour du récit dans le roman français contemporain et la construction progressive d'un récit dans le feuilleton médiatique. Les romans de Jean-Philippe Toussaint—écrivain représentatif de toute une constellation d'écrivains contemporains—lui servent de matière pour considérer l'état du récit dans le roman postmoderne. Revaz montre que, dans l'oeuvre romanesque de Toussaint, il s'agit d'un retour du récit bien particulier dans la mesure où la narrativisation favorise des intrigues minimales dont le dénouement est suspendu. Le hasard, et non pas la causalité, sert de principe d'organisation et les personnages sont non-déterminés ou sous-déterminés. La possibilité de l'action vaut plus que l'action et quand il y a action elle est dépourvue de mobile. Comme dans le Nouveau Roman, il s'agit de l'aventure d'une écriture plutôt que de l'écriture d'une aventure. [End Page 268]

Dans le dernier chapitre, Revaz caractérise le feuilleton médiatique, dans la presse écrite. En analysant la Coupe de l'America de 2007, Revaz cerne la spécificité d'un genre narratif très répandu mais encore peu étudié. Dans le feuilleton médiatique l'incomplétude et l'incertitude servent de moteur narratif puisque le récit se révèle journellement. C'est un récit en devenir, entre clôture et anticipation, fragmenté et ouvert tout comme, pourrait-on ajouter, les romans de Toussaint.

Avec cet ouvrage intéressant, Revaz affirme la capacité de la narratologie à décrire et analyser des textes aussi dynamiques que variés.

Arcana Albright
Albright College
...

pdf

Additional Information

ISSN
1534-1836
Print ISSN
0098-9355
Pages
pp. 265-267
Launched on MUSE
2012-01-29
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.