In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Entre Textes et Images: Constructions Identitaires en Acadie et au Québec
  • Adeline Vasquez-Parra
Monika Boehringer, Kirsty Bell et Hans R. Runte, eds. Entre Textes et Images: Constructions Identitaires en Acadie et au Québec. Moncton: Université de Moncton, Institut d'études acadiennes, Moncton, 2010. 392 pp.

Face à la virtualisation toujours plus pressante de la culture, l'image peut-elle encore incarner l'identité culturelle ou est-elle condamnée à masquer sa visée représentative derrière le pouvoir réflexif du texte? Issues d'un colloque tenu en 2008 à l'université Mount Allison (Canada), les contributions à l'ouvrage collectif Entre Textes et Images:Constructions Identitaires en Acadie et au Québec publié en 2010, se proposent non pas d'opposer mais de creuser "les interrelations entre l'iconographie et le littéraire" (21) derrière le prisme identitaire. Le formidable effort de diversité des supports ici rassemblés (textes littéraires, illustration historique, bande dessinée, iconographies journalistiques, toiles artistiques, couvertures de romans), doublé d'une analyse interdisciplinaire, met en avant le rôle de la représentation dans l'exploration (et la découverte) de soi et de l'autre au sein des deux sociétés francophones nord-américaines. À cet effet, l'ouvrage prend soin d'apposer au regard introspectif, un regard extérieur constitué par des chercheurs anglophones et germanophones.

Le collectif est divisé en sept parties thématiques dont deux exclusivement consacrées aux auteures acadiennes Antonine Maillet et France Daigle, deux à l'iconographie dans une perspective historique et artistique, deux autres à la place de l'art dans la postmodernité acadienne et québécoise et une partie sur les rapports entre genre et littérature intitulée "Quêtes de soi au féminin." Cette quête de soi au féminin s'immisce dès la première partie où Ingo Kolboom propose une image qui apparaîtra en filigrane au cours de la lecture: celle de la figure mariale, forte de sa sacralisation religieuse et politique puisque l'hymne national acadien (Ave Maris Stella) est consacré à la Vierge tout comme l'étoile de son drapeau tricolore qui la symbolise. Kolboom voit derrière cette figure tutélaire du catholicisme un puissant symbole du colonialisme français en ce qu'il se substitue à la mère-patrie, objet à la fois de dévotion, de traumatisme mais aussi d'impuissance (86). Joëlle Papillon revient elle aussi sur ce lien colonial entre la France, l'Acadie et le Québec en proposant sa carnalisation. Elle entrevoit ainsi une possible sexualisation du rapport mère-patrie/colonies, qui dresserait une analogie "entre le comportement dominateur de l'amant et la conquête du territoire . . . perçu comme sauvage" (242). [End Page 261]

Cette corporalisation résurgente présente toute la quête identitaire contemporaine sous les traits d'un corps souillé mais aussi dépecé, que l'on cherche à reconstituer sans jamais réellement réussir à le conformer à l'image que l'on s'en fait. A force de fragmentation, ce corps se décompose à mi-chemin entre monstruosité et hybridité, mais, comme le souligne Kirsty Bell, "pour le peintre, modifier, morceler et défigurer le corps par le pinceau est une manière de pénétrer les énigmes de l'être humain" (334). Ce corps est par ailleurs envisagé comme potentiellement malade, ainsi que le démontre la comparaison d'Amy J. Ransom: "comme la clinique, le Canada change celui qui y entre en une autre personne; on ne se reconnaît même plus après la transformation qu'opère l'hybride" (310). Comment donc retrouver la protection du lieu matriciel alors que celui-ci est déjà fracturé de mille façons par la postmodernité? L'ouvrage tente d'y répondre en proposant de sortir de la peur du démembrement afin d'affronter son propre regard: "un travail de déconstruction et de reconstruction est nécessaire à l'exploration des formes artistiques, comme il l'est à la définition de l'identité" (341).

Face à cette perte de l'espace-génitrix, la peinture et, à plus forte raison, l'écriture, deviennent de nouveaux "modes...

pdf

Additional Information

ISSN
1534-1836
Print ISSN
0098-9355
Pages
pp. 261-262
Launched on MUSE
2012-01-29
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.