Abstract

En Ontario, les personnes de 65 ans et plus ont accès à un régime gouvernemental d’assurance-médicaments. Le but de cet article est d’évaluer les inégalités, dans les prescriptions de médicaments sur ordonnance, parmi les gens admissibles à ce régime. Pour ce faire, nous avons utilisé les données de 2005 de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, qui est liée aux données sur les demandes d’indemnisation faites à l’Assurance-santé de l’Ontario et aux pharmacies. Nous avons modélisé le nombre de différents médicaments d’ordonnance et les dépenses totales en médicaments classées selon des indicateurs démographiques, socioéconomiques et portant sur la santé, et nous avons calculé l’indice de concentration des inégalités liées au revenu dans l’utilisation de médicaments. Les résultats montrent que les citoyens à faible revenu qui participent au programme de partage des coûts réduits consomment en moyenne plus de médicaments que les citoyens à revenu plus élevé, même quand on tient compte de l’effet d’un ensemble de variables démographiques et liées à la santé. Si le Régime d’assurance-médicaments de l’Ontario semble avoir assuré aux personnes âgées à faible revenu l’accès aux médicaments, les résultats de notre étude soulèvent des questions sur l’utilisation possiblement inappropriée de médicaments, et indiquent que la politique ontarienne en matière de médicaments produit des inégalités liées au revenu.

Abstract

Residents of Ontario aged 65 years and older are covered by a provincially funded prescription drug program. The aim of this paper is to assess the extent of inequity in prescription drug use for people eligible for Ontario Drug Benefit coverage, and to explore the different possible explanations for inequities. The analyses draw on the Canadian Community Health Survey from 2005, which is linked to pharmacy and Ontario Health Insurance Plan claims data. We model the number of therapeutically different prescription drugs and the total expenditures on medications on a set of health, demographic, and socioeconomic indicators, and we calculate the concentration index of income-related inequality in medicine use. The results show that low-income individuals who have enrolled in the reduced cost-sharing program on average use more medications than those with higher income, even after adjusting for a comprehensive set of health and demographic variables. While Ontario’s public drug program appears to have ensured access to medications for low-income seniors, the results of this study raise concerns about the potential inappropriateness of medication use and point to a gap in drug policy in Ontario.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-9917
Print ISSN
0317-0861
Pages
pp. 563-576
Launched on MUSE
2012-01-06
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.