In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

QUELQUES CONSIDERATIONS SUR LE STATUT DE LA "RES LEXICOGRAPHICA" EN LINGUISTIQUE JEAN-CLAUDE BOULANGER Every other authour may aspire to praise; the lexicographer can only hope to escape reproach, and even this negative recompense has been granted to veryfew (S. Johnson cité par Landau, 310). 1. La place de la lexicographie en linguistique La professionnalisation récente de la lexicographie et sa mise en encyclopédie confirment de manière éclatante que la "res lexicographica" a définitivement conquis ses titres de noblesse aux yeux des linguistes universitaires et de la communauté scientifique en général. Elle devient certes l'un des secteurs-clés de la recherche en sciences humaines et en linguistique contemporaine, en même temps que l'un des plus productifs et des plus rentables du point de vue économique. De fait, c'est sans doute à la lexicographie et à la terminographie que colle le mieux la nouvelle étiquette d'industries de la langue qui surgit de partout et affuble tout projet à incidences commerciales dans le domaine de la langue. Un début de mise en forme et de description de la terminologie propre à la lexicographie, à la métalexicographie et au dictionnaire, tant pour le français que pour l'anglais, ajoute du poids et de la crédibilité à la reconnaisance professionnelle et à l'autonomisation des recherches sur les répertoires d'unités lexicales au sein de la linguistique. 48 Jean-Claude Boulanger49 2. Les produits dictionnairiques et (méta)lexicographiques Un rapide survol des bibliographies linguistiques périodiques suffit pour constater la proportion croissante des écrits portant sur l'univers dictionnairique ainsi que la multiplication des avenues de recherche. La cuvée lexicographique et métalexicographique annuelle est toujours abondante et variée. Des produits de toutes sortes inondent le marché. Tous les sujets qui se rapportent au dictionnaire sont exploités, y compris le phénomène de la commercialisation et celui de la formation des utilisateurs de dictionnaires. Les publications s'adressent au public consommateur de dictionnaires ainsi qu'au marché plus restreint des spécialistes de la "chose lexicographique ". Les publications se répartissent sur une palette allant du meilleur au moins bon, pour ne pas dire au pire parfois. Quatre grandes catégories d'ouvrages se partagent ce champ d'étude et de recherche foisonnant. Elles seront successivement abordées. 2. 1 . Les produits lourds Entrent dans cette première catégorie, les dictionnaires généraux monolingues (DGM), les dictionnaires terminologiques (DT) des sciences, des techniques, des sciences humaines, des sciences sociales, etc., les dictionnaires spéciaux (DS), les encyclopédies générales ou thématiques et les dictionnaires hybrides qui résultent du croisement ou de l'amalgame de deux ou de plusieurs des types précédents. Quant aux dictionnaires dits linguistiques, ils paraissent en légère perte de vitesse en ce moment, excepté pour le groupe d'âge qui réunit les enfants fréquentant l'école primaire, c'est-à-dire ceux qui ont entre 7 et 12 ans. Parmi les récentes publications, mentionnons pour la France les deux oeuvres majeures que sont le Grand Robert de la languefrançaise en 9 volumes paru en 1985,' le Grand dictionnaire encyclopédique Larousse en 10 volumes sorti des presses entre 1982 et 1985, le Larousse mini-débutants publié en 1986, 50La "res lexicographica" en linguistique pour lequel il existe aussi une édition canadienne, et Pièges et difficultés de la langue française, paru chez Bordas en 1986 également. Au Québec, l'expertise acquise en lexicographie, en terminographie et en aménagement linguistique depuis vingt ans, a conduit à la mise au point d'ouvrages aussi divers que le Dictionnaire thématique visuel et son pendant anglais The Stoddart Visual Dictionary, le Dictionnaire CEC jeunesse, le Répertoire des avis linguistiques et terminologiques, le Dictionnaire des particularités de l'usage, tous parus en 1 986, tandis que le Dictionnaire du français québécois est disponible depuis 1985 sous la forme d'un volume de présentation. Ces dictionnaires d'Amérique reflètent chacun à leur manière une conception québécoise commune de plus en plus répandue...

pdf

Additional Information

ISSN
2160-5076
Print ISSN
0197-6745
Pages
pp. 48-75
Launched on MUSE
2012-04-04
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.