In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

DEUX TRAITÉS FAUSSEMENT ATTRIBUES À HUGUES DE SAINT-VICTOR Depuis l'édition de Rouen de 1648, la liste des oeuvres du grand Victorin s'est réduite considérablement. Elle est encore trop longue. De monographie en monographie, on voit réapparaître sous le nom de Maître Hugues, des écrits dont les titres à l'authenticité ne résistent pas à un examen tant soit peu poussé. Dans un article précédent,1 on a essayé de montrer que les commentaires sur Joël, Abdias et Nahum, attribués à Hugues depuis des siècles, ne peuvent être sortis de sa plume. A présent on voudrait apporter une preuve analogue pour deux autres ouvrages qui se trouvent dans le même cas, à savoir le De Filia Iephte et l'Expositio in Regulam b. Augustini. De Filia Iephte Le traité, imprimé sous ce titre parmi les Opera Hugonis de Sancto Victore dans la Patrologie latine, t. 177, col. 323—334, est-il authentique ? Pour les auteurs de l'Histoire littéraire de la France la chose est incontestable, puisque, disent-ils, tous les manuscrits en font foi.2 B. Hauréau est plus circonspect: tout en constatant que la critique n'a pas encore désavoué cet écrit, il reconnaît que les manuscrits qui le transmettent sont très rares et que les anciens catalogues n'en font pas mention.3 Mis en éveil par ce jugement prudent, F. Vernet le range parmi les oeuvres douteuses4 et R. Baron parmi celles qui sont probablement inauthentiques.5 Seul D. Lasic l'accueille encore au nombre des oeuvres exégétiques certaines.6 Je m'étais mis à examiner méthodiquement le traité en question, lorsque l'idée me vint d'en rechercher les sources. Sachant par expérience 1 D. Van den Eynde, Les Commentaires sur Joël, Abdias et Nahum attribués à Hugues de Saint-Victor, dans Franciscan Studies, 17 (1957) 3^3— 3722 Histoire littéraire de la France, 3e éd., t. XII, Paris 1865, p. 27. 3 B. Hauréau, Les oeuvres de Hugues de Saint-Victor, Paris 1886, p. 199. 4 F. Vernet, art. Hugues de Saint-Victor, dans Diet. Théol. cathol., VII, col. 247. 5 R. Baron, Science et Sagesse chez Hugues de Saint-Victor, Paris 1957, p. xxxi. 6 D. LasiC, Hugonis de Sancto Victore Theologia perfectiva, Rome 1956, P- 25. 318 Deux traités attribués à Hugues319 tout ce que l'exégèse du XIIe siècle doit à Raban Maur, je commençai par consulter, au tome 108 de la Patrologie latine, le commentaire de cet auteur sur le Livre des Juges. A mon grand étonnement, je découvris que le prétendu traité de Hugues n'est qu'un simple extrait de cet ouvrage. Il se trouve en entier et à la lettre aux col. 1176 C—1190 B. Espérons que cette découverte donnera le coup de grâce à la thèse, plusieurs fois séculaire, de la paternité hugonienne du De Filia Iephte. Expositio in Regulam b. Augustini A part A. Carrier et U. Chevalier, qui l'attribuent à Letbert de Lille,6 les auteurs se montrent très favorables à l'authenticité hugonienne de ce commentaire, publié dans la Patrologie latine au tome 175, col. 881— 924. B. Hauréau l'accepte sans hésitation sur la foi de ce qu'il appelle "le plus grand nombre de manuscrits."7 F. Vernet prétend, sans apporter de preuves, que c'est de tous les écrits absents de ï'Indiculum de l'abbé Gilduin, celui dont l'authenticité est la plus probable.8 D. Lasic se réclame de B. Hauréau pour l'inscrire sur la liste des oeuvres certaines de Hugues.9 Récemment, R. Bacon a consacré une étude speciale à la question.10 Il constate que le titre de l'ouvrage manque dans ï'Indiculum de Güduin et que le texte en est transmis, sans nom d'auteur, dans les plus anciens manuscrits, originaires du scriptorium de Saint-Victor. Toutefois, ces indices négatifs, pour impressionnants qu'ils soient, ne lui paraissent nullement décisifs. Outre que ï'Indiculum se donne lui-même pour incomplet,11 le silence...

pdf

Additional Information

ISSN
1945-9718
Print ISSN
0080-5459
Pages
pp. 318-324
Launched on MUSE
2015-07-01
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.