Abstract

Dans cet article, nous estimons l’impact, sur les issues de la grossesse, des taxes sur les cigarettes; pour ce faire, nous avons recours à des données provinciales couvrant la période 1979–2004, et nous examinons la situation qui a prévalu avant et après février 1994, moment où la taxe d’accise sur les cigarettes a été réduite dans l’Est du Canada. Nos estimations empiriques suggèrent qu’une augmentation des taxes sur les cigarettes est reliée de façon significative à une réduction de la mortalité infantile. Toutefois, nos résultats indiquent également une corrélation positive entre les taxes et les morts foetales qui est contraire à l’intuition. Globalement, et sous réserve de la méthodologie utilisée, nous observons une relation significative entre, d’une part la hausse des dépenses en santé par habitant et l’augmentation du nombre de médecins, et d’autre part des améliorations dans les issues de la grossesse.

Abstract

Employing provincial data from 1979 to 2004 allows us to exploit the significant (45 percent to 60 percent) reduction in excise taxes in Eastern Canada enacted in February 1994 to estimate the impacts of cigarette taxes on birth outcomes. Empirical estimates suggest that an increase in cigarette taxes is significantly associated with lower infant mortalities. However, we also find some evidence of a counter-intuitive positive correlation between taxes and fetal deaths. Overall, conditional on methodology, we find increased lagged per capita health expenditures and the number of physicians to be significantly associated with improvements in birth outcomes.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-9917
Print ISSN
0317-0861
Pages
pp. 257-276
Launched on MUSE
2011-07-23
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.