In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Scènes de crimes. Enquêtes sur le roman policier contemporain
  • Sophie M. Lavoie (bio)
Norbert Spehner , Scènes de crimes. Enquêtes sur le roman policier contemporain. Québec, Alire, 2007, 279 p., 22,95$

L'élégante couverture de ce livre au sujet du roman policier évoque ce qu'on suppose être la scène de crime du titre. Une femme fatale vêtue d'une robe bandeau noire et affichant une pose de top modèle, avec une main sur la hanche, tient un pistolet dans l'autre, le doigt sur la gâchette. Dans un décor de bibliothèque, cette femme semble expertement traquer un meurtrier. Ou est-ce elle la criminelle ? Tout comme cette couverture mystérieuse et les nombreux romans policiers qui y sont présentés, certaines interrogations se posent à la lecture de l'ouvrage de Norbert Spehner.

Un Français naturalisé canadien, Norbert Spehner est une figure connue de la scène littéraire du Québec, là où il réside depuis plus de 40 ans, ayant œuvré comme professeur dans un cégep à Longueil. Dès son arrivée, il a participé à la fondation de plusieurs revues importantes au Québec dont Requiem, devenue Solaris, en 1974, qu'il dirigea pendant presque une décennie. Spehner a aussi œuvré dans le domaine de la critique littéraire pour le journal La Presse et comme chroniqueur à Radio-Canada pendant un certain nombre d'années, et été directeur de collections dans des maisons d'éditions québécoises (pendant dix ans pour Le Préambule, puis Nuit Blanche, entre autres). Trois fois lauréat du Prix Boréal des lecteurs de la science-fiction et du fantastique (1976, 1986, 1987), il est aussi auteur d'autres livres sur la science-fiction, l'espionnage et les tueurs en série. Il compile depuis 1993 dans la revue Marginalia, une bibliographie sur les genres dits populaires. De manière générale, Spehner en a fait beaucoup pour la diffusion de la littérature dite « populaire » - ou « paralittéraire » - au Québec, ce qui lui a valu en 2009 de recevoir un diplôme d'honneur de l'Université de Montréal.

Cet auteur prolifique n'en est pas à son premier livre sur le roman policier, comme en témoigne la longue liste de ses publications: Écrits sur le [End Page 506] roman policier (Le Préambule, 1990) et Le roman policier en Amérique française (Alire, 2000). Ce dernier ouvrage a reçu le Prix Arthur Ellis en 2001 attribué par l'Association Crime Writers of Canada pour le meilleur texte écrit en français en 2000. Il a participé à la fondation de la revue Alibis sur le roman policier et y publie régulièrement des critiques. Depuis dix ans, Spehner publie aussi ses propres nouvelles (policières et de science-fiction), notamment dans les revues avec lesquelles il collabore depuis longtemps (Solaris et Alibis).

L'auteur de Scènes de crimes. Enquêtes sur le roman policier contemporain a été de nouveau présélectionné pour le Prix Arthur Ellis 2008 décerné par l'Association Crime Writers of Canada pour le meilleur livre policier (ou sur le roman policier) en français de 2007. Doté d'une introduction (plutô t un avant-propos) intitulé « Corpus delicti », cet ouvrage est divisé en huit chapitres ou « scènes de crimes » et suivi d'une bibliographie détaillée sur le roman policier international et d'un index fort utile. Ce livre comprend des critiques littéraires rédigées récemment par Spehner, remaniées et assemblées de façon à composer les différents chapitres sur cinq thèmes (le roman de procédure policière, le thriller, le polar féminin, le crime de guerre et le western) et deux régions géographiques (le Québec et le Canada anglais). Par hasard, mon choix de la consultation de la critique de Spehner (pour examiner à quel point le texte original avait été retra-vaillé) s'est porté sur L'ombre du tueur d'Ian Rankin, publiée dans la revue Alibis en 2002. Le livre...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 506-510
Launched on MUSE
2011-07-15
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.