In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Migrance comparée/Comparing Migration
  • Corinne Beauquis (bio)
Migrance comparée/Comparing Migration, s. la dir. de Marie Carrière et Catherine Khordoc Bern, Peter Lang, coll. Litté ratures de langue franç aise, 2008, 360 p., 60,40€

La collection « Littératures de langue française » chez Peter Lang, dirigée par Catherine Mayaux, propose de « promouvoir les recherches sur les [End Page 485] auteurs, courants et grandes aventures littéraires qui ont marqué la France et le monde francophone du XIXe siècle jusqu'à nos jours ». Elle encourage diverses méthodologies pour explorer tous les genres littéraires. Ce cinquième volume, de facture bilingue, réunit un nombre égal de textes rédigés en anglais et en français qui interrogent la notion de « migrance » (« migration » en anglais) dans des textes romanesques et poétiques du champ littéraire canadien et québécois. Les collaborateurs sont issus d'horizons institutionnels variés et ancrés dans des lieux géographiquement aussi éloignés que l'Amérique du Nord, l'Europe et l'Australie.

Les codirectrices, Marie Carrière et Catherine Khordoc, dont la collaboration fructueuse avait déjà permis un projet commun en 2006 (dans la revue Voix et images) ont bénéficié de l'appui financier de l'Université du Nouveau-Brunswick, du bureau du doyen de la faculté des Arts et des sciences sociales de l'Université Carleton et du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Ce collectif de vingt articles innove dans le très populaire champ de recherche sur la production littéraire issue de l'expérience migratoire car, affirment Carrière et Khordoc, la critique en avait jusqu'alors trop peu abordé la dimension comparatiste en français. Nourrie par des questionnements sur l'identité collective et individuelle, la formation du sujet, l'expérience de l'exil et de la migration, la marginalisation, la solitude, la démarche postcoloniale ou encore le trans-culturel, la « migrance comparée » sort l'écriture migrante (parfois aussi déclinée au pluriel) du carcan dans lequel la critique a fini, malgré elle, par l'enfermer. En effet, constatant l'épuisement de l'écriture migrante, Carrière et Khordoc proposent avec la « migrance comparée » un concept opératoire plus productif, car plus ouvert. Plusieurs études du neuvième numéro (2008) de la revue Interfaces Brasil/Canada confirment d'ailleurs les bénéfices acquis par « le corpus migrant » sorti de son contexte strictement québécois.

L'ouvrage se divise en six parties thématiques. La première compare et contraste la terminologie couramment utilisée, d'une part dans les études critiques en français, qu'il s'agisse de « rhizome », de « parole nomade », d'« enracinerrance », ou encore de « transculturalité » et, d'autre part, dans différentes revues telles que Voix et images, Lettres québécoises et Châtelaine. De plus, cette section identifie les atouts de l'écriture migrante qu'elle oppose au multiculturalisme. Dans la deuxième partie, le roman, la science-fiction et la poésie livrent plusieurs facettes de l'identité canadienne et en reconnaissent certains lieux de tension. La troisième partie se consacre à la « migrance au féminin », évoquant d'abord les paramètres constitutifs d'une identité canadienne « noire », et s'attardant ensuite à la complexité de la relation de la mère noire avec son enfant. Si, dans certains cas, la migrante s'adonne à la « flânerie » dans l'espoir de conquérir un espace autre et une identité nouvelle, les stratégies littéraires [End Page 486] traversent également l'espace et le temps pour créer des filiations inattendues. La quatrième partie continue la réflexion sur la condition des femmes décrite ici par des écrivains d'origine italienne installés en Ontario et au Québec et amorce ensuite l'analyse d'une ontologie et d'une poétique transculturelle de l'exil. La cinquième partie aborde d'abord la question de la migration des Premières Nations au moment où les Européens s'approprient leurs territoires; puis, elle s'intéresse à la naissance d'un nouvel espace...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 485-487
Launched on MUSE
2011-07-15
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.