In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Corps en marge: représentation, stéréotype et subversion dans la littérature francophone contemporaine. Essai
  • Kateri Lemmens (bio)
Corps en marge: représentation, stéréotype et subversion dans la littérature francophone contemporaine. Essai, s. la dir. de Daniel Castillo Durante, Julie Delorme et Claudia Labrosse Ottawa, Les Éditions L'Interligne, coll. Amarres, 2009, 235 p., 24,95$

« Écris avec ton sang et tu verras que corps est esprit », proclamait en substance le Zarathoustra de Nietzsche. S'il est impossible de nier que le [End Page 483] corps passe toujours dans l'écriture, que l'esprit n'est jamais « sans sang », que vient signifier l'incarnation des corps et les modalités de leur apparition dans une oeuvre et comment s'articulent ces rapports avec les diktats discursifs et symboliques des forces sociales ? C'est à la vaste problématique de l'inscription du corps dans la littérature francophone contemporaine, et à ce que la présence du corps, dans une oeuvre littéraire, vient signifier comme soumission, mise en question ou contestation des discours sociaux et des idéologies dominantes, que s'intéresse le collectif dirigé par Daniel Castillo Durante, Julie Delorme et Claudia Labrosse. Comment en vient-on, en proposant des images labiles et graphiques idéalisées et idéalisables, pièges de désirs, à soumettre les individus tou-jours soucieux de répondre aux attentes normatives véhiculées par les stéréotypes et d'éviter l'ostracisme ? Comment est-il possible, par et dans l'écriture, de placer le corps « en marge » des discours dominants, de démontrer les nuances de la « vie du corps » ? Comment l'écrivain cherche-t-il à se soustraire ou à résister à la servitude induite par les normes, souvent névrosantes, parce que contradictoires, et les pressions sociales ? Voici l'horizon d'interrogation de cet ouvrage, issu d'un colloque tenu en juin 2005.

Au sujet de la présence du corps dans le discours littéraire, il reste encore (et restera toujours) beaucoup à dire, à méditer, à écrire, et les analyses présentées ici contribuent indéniablement à amplifier le corpus des oeuvres étudiées et, tout particulièrement, à élargir et à ouvrir le champ théorique. À ce titre, la « Préface » de Daniel Castillo Durante formule exceptionnellement bien les enjeux des corps écrits et des corps pris dans les rets de la logique de l'excès de la société marchande : d'une part, la détermination des corps devenus « consommables » par le système capitaliste, le néo-libéralisme et l'emprise des marchés (mode et pornographie) engendre une sujétion des individus et une perversion du désir (hypersexualisation, régimes alimentaires, chirurgie plastique); d'autre part, la flagrante contradiction du double idéal du corps désirable (le corps émacié des mannequins et le corps hypersexualisé des porn star) avec les conditions de vie contemporaines (on pensera, par exemple, aux hypermarchés, au junk food). Dans « Le langage stéréotypé du corps dans Folle de Nelly Arcan », Julie Delorme propose une analyse d'une grande acuité qui recoupe et illustre le propos de Castillo Durante. Elle démontre, en effet, comment l'omniprésence, dans le discours de la narratrice de Folle, des images idéalisées et utopiques (marchandes et aliénantes) du corps, notamment, celles la « femme fatale », de la Barbie et de la « poupée-femme », induisent haine de soi et « folie ». La puissance de l'exercice des idéologies sur le corps est aussi bien illustrée par Jimmy Thibeault (qui met en relief la géopolitique du sexe chez Dany Laferrière), Christophe Konobo (qui évoque la marginalisation et la résistance spatiale et identitaire chez Koffi Kwahulé) ou Augustine H. Asaah [End Page 484] (présentant des corps-révoltés, mais surtout la présence d'instrumentalisations et des réifications racistes ou sexistes chez Calixthe Beyala). C'est encore la monstration de la différence, de l'anormalité ou de la transgression physiques, et donc la question de la contrainte normative, que travaillent les analyses de Claudia Labrosse (Le sexe des étoiles de Monique Proulx), Patricia Bissa Enama (Aminata Saw...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 483-485
Launched on MUSE
2011-07-15
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.